Chapitre 4 : Détermination

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Chapitre 4 : Détermination

Message  Le Savoir Prismatique le Ven 4 Juin - 16:19


 Ayant observé Forga en action, ayant eût une vision concrête de qui il était et ce qui les attendait, ainsi et surtout de la "Malédiction" en question qui frappait le village, le groupe se dirigeait maintenant à la chapelle. Tout ceci en était assez. Ils avaient compris, maintenant. Ils en avaient vu assez. Il n'y avait plus rien à voir, il n'y avait qu'une chose à faire : Agir. En passant devant la chapelle, ils pûrent observer à nouveau les sinistres tombes qui s'allignaient au devant, délimité d'une palissade de pierre aussi grande que celle entourant le village, comme pour "enfermer" ce cimetière de fortune, l'oublier, alors qu'il était là, juste à l'entrée et devant la chapelle. Ils comprennaient maintenant le sens de ces tombes et la signification qu'elles portaient. Déja trois personnes étaient mortes... Bientôt quatre... Ils ignoraient pourquoi, mais les habitants ne semblaient pas partir, ou en tout cas certains restaient, et de ce fait, ils seraient tous victimes les un après les autres. Il fallait donc mettre fin au carnage tant qu'il en était encore temps. Quatre était déja beaucoups trop pour un si petit village.

 Ils pénétrèrent la chapelle. De l'extérieur, elle paraissait grande, mais finallement force est de remarqué qu'elle était minuscule pour ce qu'on pouvait s'y attendre. Une unique grande pièce s'étendait devant eux, distincte en trois ailes semblablement à une architecture en croix – tout d'abord en bas depuis l'entrée, les sièges pour les habitants allant à la messe faisant face à l'estrade, au devant de l'estrade un bureau. Puis derrière, sans distinction, là où vivait le prêtre : De nombreuses bibliothèques, véritablement, un signe de savoir, s'accumulaient sur le mur, aux côtés d'étranges édifices inconnus du groupe probablement propre à ce monde. Une table sans prétention dans l'aile au coin de droite – une bouteilles et des livre, et une seule chaise pour un homme vivant seul. Une entrée sans porte se dessinait devant eux, il y avait donc bien une autre pièce mais ils ne voyaient pas vraiment, déja que l'ensemble était plutôt sombre et obscurcis. Finallement, dans l'aile gauche, se trouvait le lit du prêtre, dans lequel celui-ci gîsait, plaqué sur son matelat tel un mollusque. Ils s'approchèrent quelques-peu, quand finallement il les remarqua :

 — Vous... Êtes...

 Il se tourna difficillement pour les observer. Ses yeux étaient rouges, ses cernes, immenses. Il était extrêmement fatigué, mais semblait surtout extrêmement malade et comme incapable de dormir depuis des semaines. Aurait-il été touché par la malédiction lui aussi ? Il était pourtant bien vivant. Sa voix était étoufée et fiévreuse, son regard lourd. Il semblait fonctionner au ralentis, tant il mis du temps à se remettre en observant le groupe, avant de finallement relever le peu de voix qu'il possédait en ce qui semblait former une phrase pour si l'on écoutait attentivement uniquement, dans la bourraque qu'il peinait à dire :

 — Vous êtes... Les... Le... Raigan Immortel... Non ?... Non... Sir Farus?...

 Il pris une autre pose. Il les observa encore plus distinctement, presque fascinné. Il tenta de bouger pour mieux voir, sans succé il n'en était capable. Il semblait désossé, tel une larve, incapable de se mouvoirs. Finallement...

 — Vous n'êtes... pas de ce monde... êtes vous des Raigans envoyés pour... nous sauver?... J'ai entendu dire que... Sir Farus s'est éveillé il y a peu... Mais depuis lors, Forga a maudit notre village et nous avons tout perdu... Voila des jours que nous attendons que le jeune Raigan Immortel vienne nous sauver de la malédiction qui s'est libérée... êtes-vous...?

 Il ne semblait pas vraiment avoir les idées en place. Il était gravement limité. En fait, même ses phrases étaient haché, et le fait qu'il était si difficillement audible et compréhensible n'était pas uniquement dû au fait de sa voix tronquée, mais aussi la manière qu'il avait de ne pas prononcer les mots correctement, voir d'être incapables de les prononcer. Il semblait sauter des phrases entières, par moment... Il était totallement, mortellement, à l'ouest. Il semblait sur le lit de mort perpetuel, et le groupe ne pouvait que se demander l'origine d'un tel état... L'heure était à l'intérogatoire. Sans le brusquer, bien entendu...
avatar
Le Savoir Prismatique
Régisseur du Destin

Messages : 113
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://destinacio.naturalforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Warp le Ven 4 Juin - 20:55

Cet endroit était vraiment d'un curieux... Alberich tremblait légèrement. L'individu semblait avoir disparu de son esprit pendant un court moment en laissant un commentaire laconique : "Je reviendrais si besoin.". Il commençait à être... énervant, à apparaître et disparaître tout le temps. Qu'est-ce qu'il voulait à la fin ? Quels étaient ses objectifs ? Il y avait tant de mystère à propos de lui, et une impression étrange s'empara de lui.

L'impression qu'il... le connaissait. Qu'il l'avait déjà vu, quelque part.
Que c'était quelqu'un de fortement lié à lui.

Curieux... très curieux... il croisa les bras et tenta de réfléchir. S'il le connaissait, comment avait-il pu se retrouver dans son âme ? Comment pouvait-il influer sur les actions et décisions du Cartomancer ? Il avait du se passer quelque chose... quelque chose d'important et qui avait conduit à avoir un squatteur dans son âme. Peut-être même cet individu bloquait une partie de sa mémoire pour l'empêcher de se souvenir ? Car l'événement serait gênant ?
Quoiqu'il en soit, il était en route avec ses autres compagnons de fortune vers l'Eglise. Forga, entité meurtrière, risquait de réduire à néant toute la population d'un village... et l'épreuve des Juges était de les sauver.

Simple, en apparence.
Néanmoins, il y avait toujours la possibilité que Forga les tue eux.

Ils étaient dans une église, maintenant, en face d'un vieil homme gâteux qui reparla de ces Raigans immortels. Dans sa stase, Alberich avait vaguement entendu parler de Farus. Et visiblement, ce personnage était un véritable messie, le sauveur, celui qui allait tout régler en deux coups de baguette magique. Balivernes. Alberich ne croyait pas aux messies. Sa société avait décrit tant de faux messies qu'il ne croyait plus en rien.
Il se souvint de la carte du Diable qu'il avait pioché avant de s'évanouir dans la taverne, et du mensonge de son alter ego. Il se contenta de dire au vieil homme un simple mais clair :


"Nous sommes là pour vous aider oui. Mais nous aurions besoin de détails sur... ce qui se passe ici."
avatar
Warp

Messages : 68
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Sazer le Ven 4 Juin - 23:12

Le groupe entra sans mal dans l'église, les trois sbires de Forga semblèrent avoir disparus. Ce qui était pas plus mal. Pour eux, ou pour le groupe.
L'intérieur de l'église dégageait une ambiance assez malsaine que Sazer aurait curieusement du mal à décrire. Serait-ce la présence de ce pauvre prête, d'un état pitoyable qui changeait à lui seul la face de cette église. Mais son état n'avait guère le pouvoir de choquer Goykai, surtout après la scène dans la maison... même si rien ne pouvait choquer le colonel, plus rien...

Le prêtre divaguait une nouvelle fois comme le barman sur l'existence d'élus qui seraient donc les sauveur de ce village voir du monde de la menace de Forga. Il soupira une nouvelle fois, ce genre de providence ne fit que de le faire sourire. Ces croyances aveugles à des représentations qui leurs inspireraient l'amour ou la force étaient stupides. Mais, ces mêmes croyances pourraient servir pour le groupe. Sazer déclara au groupe avant de commencer réellement ce qu'il avait en tête.


- Laissez moi faire...

Il avait une idée en tête qui pourrait non seulement leur être utile, mais ça pourrait remonter le moral de ce village... Non pas par pitié, mais parce qu'il supportait pas de voir cette misère... Mais c'était ce qu'il se disait.
Mais ce même plan pourrait très bien se retourner contre eux. Il prenait un grand risque que ce soit pour lui ou le reste du groupe.


- Nous sommes en effet les Raigains Immortels. C'est Sir Farus qui nous a envoyé ici pour inspecter ce village.
Nous voulons obtenir des informations sur Forga. Des informations qui pourraient nous aider à éradiquer cette malédiction et sauver votre village.


Un mensonge risqué mais qui pourrait devenir une aide utile. Et puis, le mensonge avait toujours été considéré comme un bien à juste titre si bien utilisé.
avatar
Sazer

Messages : 55
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Assyndra le Sam 5 Juin - 13:25

Assyndra avait suivi le groupe en restant nonobstant à l'affut du moindre bruit ou attaque, ils avaient pénétré dans une grande église qui bien sur parraissait grande de l'extérieur, mais qui ne possédait qu'une seul et unique pièce à l'intérieur, des rangées de banc, des statues de divinités inconnus, une atmosphère assez étrange y planait.
Au bout d'une des ailes, un homme était allongé sur un lit, il avait l'air en proie à une maladie, à une blessure, elle avait de la peine pour cet homme, un homme d'église qui plus est, vu la longue toge qu'il possède.
Les questions commençait à se faire entendre, mais Sazer les interrompis, il déclara lui même ce qu'il avait à dire. Assyndra l'écouta donc patiemment comme elle le faisait toujours, mais sa dernière réponse la dérangeait un peu.


- Nous sommes en effet les Raigains Immortels. C'est Sir Farus qui nous a envoyé ici pour inspecter ce village.
Nous voulons obtenir des informations sur Forga. Des informations qui pourraient nous aider à éradiquer cette malédiction et sauver votre village.


Au lieu des nomades, ils devaient à présent se faire passer pour ses "Raigains Immortels", elle soupira et continua tout de même à l'écouter. Elle s'inquiétait de savoir comment s'en sortait les autres... comment ils étaient soignés, s'ils étaient soignés! Toute ses questions qui n'avait aucun rapport avec Forga, mais elle ne pouvait s'en empêcher, la santé d'un groupe était le pillier, le pouvoir, la force d'un gourpe. Ce prêtre semblait avoir la même malédiction que l'homme dans la maison... pouvaient-ils l'aider? Si oui comment...
avatar
Assyndra

Messages : 33
Date d'inscription : 09/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Le Savoir Prismatique le Sam 5 Juin - 14:27

Continuity

(La musique ne s'affiche pas ? Téléchargez-la ici : http://bluelaguna.net/downloads/mp3s/silent-hill-2-ost-soundtrack/13+The+Day+Of+Night.mp3)

 Le prêtre eût écouté l'étrange homme au monocle du mieux qu'il pu. Lorsque celui-ci eût finis de présenter le groupe, le prêtre fît un soupir profond mais néanmoins épuisé de soulagement. Bien qu'il manquait vraisemblablement d'air, et de force, il réunissait tout le bon sens qu'il lui restait pour tenter de dialoguer avec le groupe, les "Raigans Immortels".

 — Par tout les Raigans... vous êtes... venus... Pourquoi... Sir Farus n'est pas avec vous ?... Même moi ignorait que... D'autres Raigans.. viendraient..... aux côtés de Seigneur Farus....... je suppose que même ... peuvent ... êtres inexactes...

 Von visage soudain se mis à prendre une teinte rouge, et il toussota nerveusement, convulsé. Il plongea dans son lit comme une marionette désarticulée, incapable de bouger le moindres os, le regard vide fixant le plafond sale et obscurçis par la noirceur ambient. A bout, il était visiblement à bout... Au point que ses sens et sa jugeotte en soit complètement draînée aussi, car il avait crû au mensonge de Sazer tout aussi naturellement et facilement... La voix vide, peu audible, il poursuivît, le groupe devait capter leur attentions pour entendre ce qu'il disait, et encore c'était difficile à distindre :

 — Je suis... le prêtre de ce village égaré... Forga est... Revenue... l'envoyée maudite... de la mort... qui a frappé le village il y a tant d'années... les livres et les légendes m'ont appris comment la contrer... ce pourquoi elle... malédiction... je... elle m'a posé une malédiction pour ne pas que je l'en empèche... alors... mon cerveau, mon corp, tout... n'est plus...

 Le monologue commençait à perdre de plus en plus de sens et les mots fusaient dans tout les sens sans grande logiques. Son regard de convulsa un moment, puis il se calma, le teint rougeoyant et la peau brûlante. Il observa tant bien que mal le groupe une nouvelle fois, et comme pris d'un soudain doute arrivé au moment clé, il se permis d'émettre doute... Mais des doutes sans importance. Il ne pouvait plus rien, de toute manière... Il n'arrivait même plus à parler...

 — É...Écoutez... Qu... Que vous soye...soyyy...ez.... Far..us... ou non... Rai...immortels... Je... peux vous dir...e.... Forga se trouve... à la caverne de Tol Mira... au nord-est d'ici... boussole sur l'étagère.... coffre avec la clé dans la petite salle au fond... tirroir protégé par un code... celui de droite, des trois... le code... est...

 Il marqua un silence, et son regard se vida soudainement, sa respiration, complètement coupée, le teint brûlant prennant une teinte blanche et froide comme mort. Le groupe eût soudainement un instant très peur qu'il soit mort, mais il semblerait que ce n'était qu'une "coupure du systeme" momentannée le temps que son cerveau soit en état de réfléchir même légèrement à quelques-chose, ce qui pris tout de même un léger temps d'une ou deux minutes qui mîrent le groupe en panique. Quand il "revînt" à la réalitée, il tenta de parler mais seul des sons douloureux sortîrent. Il toussota un moment, il insistait pour parler. Finallement, ça vînt.

 — ... Le code sur pallier du coffrede droite est.... haut... droite...droite... gauche... bas... qui que vous soyez... sauvez... nous...

 Il retomba dans sa léthargie initialle, en soufflant avec difficultée dans un soulagement faussé par sa souffrance. Il était épuisé, il n'en pouvait plus. Ces quelques échange de mots seulement avaient déja été incroyablement éreintant pour lui, il avait besoin de repos... Les héros n'en savaient pas beaucoups plus, si ce n'est qu'une clé permettant d'accéder à Tol Mira, la caverne d'où provenait Forga, se cachait dans un des coffres dans la pièce derrière le mur du fond, dans une ouverture sans porte. Reste à se dépécher... Peut-être parviendront-ils à tuer Forga avant que l'homme de la maison meure sous l'effet de la malédiction, se disent-ils.
avatar
Le Savoir Prismatique
Régisseur du Destin

Messages : 113
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://destinacio.naturalforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Warp le Sam 5 Juin - 18:15

Si quelqu'un en ce moment avait pu voir le visage d'Alberich épargné par les brûlures de sa propre magie, il aurait pu voir qu'il fronçait les sourcils, ou ce qu'il lui reste de sourcils. Il était... dégouté par ce prêtre qui semblait être dans un état entre la vie et la mort, comme lui. Bien sûr, il était seul, donc il n'avait pas eu le même effet sur Alberich que les personnes dans la taverne... mais lui, c'était un autre stade. Une autre catégorie. Il recula d'un pas. Il tenta de déchiffrer le charabia du malade.

Forga, donc, une entité symbolisant la mort était revenue après des années et des années. Il sait comment la contrer, et c'est pour ça qu'il est dans cet état là... il se demanda si cette entité pouvait faire la même chose du groupe si il devenait trop dangereux. Bah, ce n'était pas le moment de se demander de telles choses. De plus... il n'y avait plus rien à détruire dans Alberich.
Le prêtre parlait d'une voix de plus en plus saccadée et les choses devinrent de plus en plus floues. Forga se trouvait donc à Tol Mira, une grotte quelconque. Et la clé se trouvait dans un certain coffre...



La Carte du Bateleur tomba du manteau d'Alberich. Initiative et action. Bien... les cartes lui demandaient de tenter d'agir.
Il se dirigea vers la pièce du fond pour aller ouvrir ce coffre en question.
Puis soudain.
La gaffe.

Il ne se souvenait plus du mot de passe.
Il soupira longuement et se retourna vers ses camarades, surtout vers Sazer :


"Que se passerait-il s'ils apprennent effectivement que nous ne sommes pas des Raigans ? De même qu'il y a toujours la possibilité de devenir comme ce pauvre vieux prêtre..."
avatar
Warp

Messages : 68
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Gordon Blake le Sam 5 Juin - 22:48

Nous étions entrés dans l'église, qui semblait bien plus grande de l'extérieur qu'elle ne l'était de l'intérieur. A l'intérieur se trouvait un prêtre, couché sur un lit, semblant profondément malade mais pas encore mort, et il n'y avait aucune trace de ces sbires de Forga devant l'église. Le teint du prêtre changeait tandis qu'il nous parlait avec une lenteur et une incohérence incroyables. Restant stoïque, je tentai de comprendre ce qu'il disait. Il semblait nous prendre lui aussi pour les Raigans immortels et Sir Farus. Le colonel avait aussitôt confirmé par un mensonge que nous avions déjà usé à la taverne, lorsque la même situation s'était présentée.

Le vieux prêtre continuait donc de parler, et il nous expliqua que son état était dûe à une malédiction que Forga lui avait posé car il savait comment la vaincre. Pourquoi ne l'avait-elle pas directement tué ... ? Il pouvait toujours plus ou moins parler, à moins qu'il n'ait perdu la mémoire et donc le savoir permettant de vaincre Forga ? Il ne semblait pas que ce soit le cas, puisqu'il nous expliqua ensuite que Forga se trouvait dans une caverne au nord-est de ce village maudit, caverne du nom de Tol Mira. Je trouvais stupide que Forga n'ait pas tué ce prêtre, car il venait de nous dire où la trouver. L'apparition dans l'halo de lumière bleu que nous avions vu dans la maison où se trouvaient les sbires n'était donc pas Forga elle-même mais simplement son esprit ou autre chose, mais son corps se trouvait à Tol Mira.

Le prêtre maudit continuait de tenter de parler, son teint changeant et il semblait aller de moins en moins bien, en nous disant qu'une clé se trouvait au fond d'un coffre dans l'église, et que le code pour y accéder était ... Je me concentrais alors pour bien tenter de le retenir :


HAUT.
DROITE.
DROITE.
GAUCHE.
BAS.

Bien. Il nous fallait plus maintenant qu'aller prendre cette clef ainsi que la boussole qu'avait également mentionné le prêtre, qui était aussitôt après avoir donné le code, tombé d'épuisement. La malédiction de Forga semblait très puissante, mais elle ne le tuait quand même pas. Mais pourquoi ne l'avait-elle pas tué ? Cette erreur de sa part allait désormais lui coûter sa vie. Le Messager de la Mort pour qui Forga semblait se prendre allait à son tour périr, après avoir tenté d'anéantir un village et tué nombre de villageois qui n'avaient rien demandé.

Alberich alla alors vers là où se trouvait le coffre mais repartit quelques secondes après. Il semblait avoir oublié le code. Voyons, c'était ... Haut, Droite, Droite, Gauche et ... Bas, il me semblait. Après être revenu, il nous avait également demandé ce qu'il risquait de nous arriver s'ils découvraient que nous ne sommes pas des Raigans et que nous leur avons menti. Ce à quoi je répondis immédiatement :


Nous ne sommes peut-être pas les messies qu'ils attendent, mais si nous sauvons ce village et tuons Forga, je doute qu'ils nous fassent quoi que ce soit. Ils seront au pire déçus.

Puis je me dirigeai vers le coffre situé à droite. Haut ... Droite ... Droite ... Gauche ... Bas ... Voyons si le prêtre ne s'est pas trompé. Une fois que nous aurions la clef et la boussole, nous nous mettrions en marche vers la caverne de Tol Mira et ... Nous mettrions enfin définitivement un terme à la malédiction de Forga, sauvant le village.
avatar
Gordon Blake

Messages : 59
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Sazer le Dim 6 Juin - 16:45

Le prête semblait avoir manger au mensonge de Sazer.
Peut être par naïveté, peut être par sa maladie... ou simplement par besoin de croire en quelque chose. Goykai utilisa habillement la situation des villageois pour obtenir des informations. C'était peut être immoral de créer de tels mensonges à ces pauvres villageois. Mais ce ne sera jamais la moralité qui effrayera le colonel dans l'agissement de ses actes.
Au moins, ce prête mourra dans le pire des cas en la croyance d'une messie même si Sazer préférait de ne pas jouer la messie.
Mais cette épreuve était obligatoire, imposée par le destin qui le laissera en paix tant qu'il n'aura pas répondu du jeu sadique de Esbald et ses juges.
Albérich ne semblait pas rassurer du mensonge employé par Goykai. Il craignait que la vérité se sache et des conséquences éventuelles. Au contraire, Geddoe semblait d'accord sur l'idée de Sazer.


- Je vois pas le problème. Au moins, ça nous permet d'obtenir des informations et on aura le soutient du village.
Un 'mal' pour un bien... Et dans las situation qu'ils sont, ils ont besoin de croire en quelque chose qui les sauvera...


Ce qui n'enchantait guère le colonel. Malgré son amour pour sa tranquillité personnelle et ses objectifs personnels, mais un petit peu d'action avec ce Forga ne fera pas de mal.
S'il n'avait pas menti, le prêtre n'aurait sans doute pas lâché de telles informations aux premiers venus et qui plus est, des étrangers. Maintenant le groupe sait au moins où il se trouve. Dommage néanmoins qu'il n'avait pas eu le temps de raconter les faiblesses potentielles du monstre ainsi que ses capacités au combat. Des capacités qui ne devraient pas être banales à travers ces malédictions.
Mais, peut être que le combattre à l'instinct suffira t-il ? Au pire, il pourrait remettre sur pied les fonceurs Darphenix et Schiffer pour tenter l'expérience de Forga. Cette pensée enchantait d'ailleurs le colonel.

Enfin, il faudrait se préparer avant le voyage vers la caverne.
Geddoe semblait s'occuper du coffre et de son contenu que bafouillait le prêtre avant de sombrer dans l'inconscience.


- Bon, récupérons le contenu du coffre et je conseillerais de retourner à l'auberge pour faire le point et d'établir un plan contre Forga.
avatar
Sazer

Messages : 55
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Assyndra le Dim 6 Juin - 17:39

Le prêtre souffrait et se convulsait sous leseffrots que cela lui grignottait au plus profond de lui. Assyndra écoutait avec attention ses paroles, elle avait pitié.... pitié pour des hommes. Il croyait dur comme fer à ce mensonge, soudain tout changea, il déclara quelque chose de très important, d'essentielle, un coffre, une bousole, une clef... Voilà qui changeait la donne. Grand espoir se lisait dans ses yeux, c'était un homme bon, elle le savait au plus profond d'elle même.

Maintenant que tous les villageois s'étaient mis dans le crâne qu'ils étaient les élus, ils allaient devoir combattre, souffrir, être tenace face ce nouvel impact, ce nouvel ennemi. Le jeune militaire avança vers l'endroit indiqué où se trouvait le coffre et chercha les affaires.


- Bon, récupérons le contenu du coffre et je conseillerais de retourner à l'auberge pour faire le point et d'établir un plan contre Forga.

Elle tourna la tête en direction de Sazer, il avait parlé, il avait déclaré qu'ils retournaient à l'auberge. Cette idée ne lui plaisait pas, loin de là, mais si elle pouvait refaire les bandages en paix et bien sur inspecter le travail des habitants, voir si leur médecine était plus avancé que ses connaissances. Malheuresement elle ne pouvait rien faire pour le prêtre, elle l'observa un moment, puis s'approcha pour voir le contenu du coffre.
avatar
Assyndra

Messages : 33
Date d'inscription : 09/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Le Savoir Prismatique le Dim 6 Juin - 21:47

 Après une journée épuisante et éprouvante, sans repos aucun, la nuit tombait. Ou plutôt, ce qui "semblait" être la nuit. Dans cet endroit constamment plongé dans l'obscuritée éternelle, présumé de ce qu'était la nuit du jours était la seule chose que l'on pouvait faires. Les vagues ondulantes verdâtres avaient prîent une teinte un peux plus faible, et la sensation d'immensitée du néant environnant les continent volant s'était renforcé. C'était assez immense et destabilisant en premier lieu, pouvant donné des sentiments de vertiges et de malaise à certains, mais ils s'y habitueraient si tel était la nuit en ces lieux. Déja que le lieu n'était pas clair entre l'obscurite naturelle du ciel et l'épais brouillard, la "nuit" n'avait rien arrangé à leur champ de vision. Le déja très peu de lumière qui, à la base, filtrait faiblement de par les fenêtres, n'était plus présent, et ils fûrent plongé dans une obscuritée totalle à l'intérieur du bâtiment.

 Le groupe se tenait devant la file des armoires scéllées. Ils avaient trouvé dans celle de droite une clée, décorée et ornée, avec une inscription étrange et indéchiffrable sur son dos, sûrement signifiant "Tol Mira" dans une langue ancienne. Cette fameuse Tol Mira était leur destination... D'après les indications du Prêtre, Tol Mira était au nord-ouest d'ici. La boussole se trouvait sur une étagère dans l'aile droite de la maison. Après s'être servis, le groupe discuta quelques-peu de ce qu'ils avaient à faires et de la teneur de leur mensonge et de si ça allait marché. Sazer regrettait quelques-peu le manque d'information supplémentaire sur ce fameux "Forga", mais ce n'était pas plus mal, il n'allait pas surmené encore plus ce prêtre à l'épreuve de la mort. Équipés et parés, ils se dirigèrent vers la sortie de la chapelle. Le combat allait être dur, très dur – seulement quatre d'entre eux contre un "Messager de la mort". Mais ils repensaient à la scène dans la maison, et se dirent qu'ils ne pouvaient laisser ce drâme se perpétrer indéfiniment. De plus, si ils se pressaient, ils auraient peut-être le temps de tuer Forga avant qu'il ne tue l'homme qu'ils avaient vu... Juste cette pensée était assez motivante pour en finir rapidement avec cette monstruositée de fantôme. L'aide des trois bléssés n'aurait pas été de refût, donc autant allez à leur rencontre une dernière fois avant cela, même si il est clairement impossible que leur blessures aient soignées entre temps. Juste pour aider à panser les plaies, si nécéssaire... Et voir si rien ne leur arrivait dans cet endroit mal famé.

 C'est là qu'ils assistèrent à un singulier spectacle. Bien qu'ils ne voyaient plus grand chose – la nuit étant tombée pendant qu'ils discutaient avec le prêtre – ils pûrent observé le cimetière en face de la chapelle. Quelques-chose s'y déroullait. À cause de la tombée de la nuit, ils ne pouvaient voir que vaguement une sillhouete y faisant quelques-chose. C'était vague. Trop vague. Ils s'approchèrent quelques-peu et passèrent à travers l'épaisse barriquade qui enfermait le cimetière de fortune. C'est là qu'ils vîrent un homme étrange, plutôt grand et musclé, châtain et barbu, habillé d'une cape enroulée autours du corp et d'un épais gilet noir. Il... Creusait. Il creusait, avec une énorme pelle. Au-dessus de la première rangée de trois tombes, il instaurait une nouvelle. Une épaisse pierre qui n'attendait qu'à devenir enclin à un message d'adieu déja se reposait sur la palissade. Intrigué, le groupe demanda ce que cela signifiait. L'homme, d'une voix rauque et étrangement vivante, prît à l'oeuvre, répondît :

 — Quoi, vous n'êtes pas au courant ? Forga vient de nouveau de toucher la famille Beyer ! Après le pauvre petit Dark, c'est au tours de Boltz. Il vient de mourrir dans son lît, sa femme a annoncé la nouvelle en criant et pleurant. On n'y peux rien. Que voulez-vous... Je suppose que Forga va continuer son massacre jusqu'à qu'un bon samaritain nous en débarasse... Que dire de vous ?

 Sous ce sous-entendu teinté de sarcasme adréssé à eux, il repris son entreprise de creuser une sépulture déscente au mort. L'homme de la maison était donc déja mort... Forga était-il donc si rapide pour que, aussitôt à la tombée de la nuit, il en était déja finis ? Il fallait maintenant faires vite. Légèrement choqué mais sans vraiment plus par la nouvelle, ils se dirigèrent vers l'auberge pour converser avec le groupe et leur partager leur réçentes découvertes...
avatar
Le Savoir Prismatique
Régisseur du Destin

Messages : 113
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://destinacio.naturalforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Warp le Lun 7 Juin - 18:43

Jour XX, Mois YY, Heure ZZ:ZZ
Il était là dans son petit bureau, en train de trier ses cartes de tarot, tout en soupirant. La journée avait été florissante, le climat de peur instauré par le gouvernement lui profitait. La peur des lambdas concernant leurs avenirs les avaient amenés à ne plus croire en la logique, mais dans le divin, dans le mystique. Ils voulaient qu'on les rassure, que oui ils repasseraient au dessus du seuil de pauvreté, que oui la police arrêterait de venir faire des perquisitions chez elles dans un avenir proche-mais-pas-trop... il pouvait raconter dorénavant les pires salades mais tant que ça donnait du baume au coeur, le pigeon avalait tout.
Il rangea ses outils de travail, des cartes, une boule de cristal, quelques babioles achetées sur le marché noir... et trois liasses de billets. Il se prépara à quitter son antre pour retourner dans l'arrière-boutique, son chez-lui pittoresque qui était devenu de plus en plus joli, plus luxurieux, ouais, il avait définitivement un business qui fonctionnait bien.

Quelqu'un toqua à la porte.
Un client à une heure aussi tardive ? Il y avait pourtant le couvre-feu de la police... il se dépêcha d'ouvrir, il devait pas se faire chopper maintenant bordel.


"C'est ici l'homme capable de prédire l'avenir ?"

Ce que notre héros ignorait à ce moment-là, c'est que cette rencontre allait changer sa vie.

------------------

Ils étaient maintenant de retour à l'auberge. Alberich repensa à cet homme mort. La capacité de Forga a tuer était vraiment très intéressante et... familière. Et confirmait qu'il fallait s'en charger, et vite.
La clé du vieillard allait beaucoup les aider dans ce sens-là. Restait alors une question... que se passerait-il quand ils feraient face à cette entité destructrice ?
Il soupira encore et encore. Il verrait bien... reste qu'il se sentait, au final, bien dans ce groupe hétérogène.

Il ouvrit la porte de l'auberge et fit son entrée... il se dirigea d'un pas lent vers les blessés pour voir comment ils allaient.
avatar
Warp

Messages : 68
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Schiffer le Lun 7 Juin - 22:45

NE ME TOUCHE PAS IMMONDE SUPPÔT DE SATAN!

Hum.... D'accord. Sa réaction était un peu en retard, mais bon. C'est ce qui arrive quand on soulève les couvertures des gens. Il nous regarde, gêné. Une chance. C'était assez gênant comme déclaration. Je regarde Luna, un peu amusé. Il semble comprendre que nous sommes guéris et se touche la cicatrice.


Eh bah, il est vachement efficace ce remède dis donc. Ils ont l'humilité dans la peau ici Bien dormi?
Oui, c'est le cas le dire. Ils trouvaient que c'était pas très efficace. Vu le résultat, c'est ce que j'appelle de la vraie humilité.

Les autres ne sont pas revenus? On sait pas ce qu'il font? Hey on a l'air guérie non? Si on les rejoignait? Le barman a parlé d'une caverne, ça doit être trouvable non?

Oui, ce serait une bonne idée. Mais...

Je crois plutôt qu'on devrait...

Click

La porte souvre. Je regarde... Alberich rentre dans l'auberge. Alors là, quand on parle du loup.. Je marche vers lui et lance

Yo, Alberich ! Alors, vous avez trouvé des infos ? J'en ai un peu marre de rien faire ! Ah oui, en passant, on est guéris ! Hé ouais, c'est la magie du liquide jaune. Bref, on fait quoi maintenant ?
avatar
Schiffer

Messages : 76
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 23
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Assyndra le Lun 7 Juin - 23:42

La jeune femme avait suivit le groupe après avoir entendu la mauvaise nouvelle, cette pauvre femme avait perdu son fils et maintenant son mari. Rien ne pouvait donc arrêter Forga? La tête baissé, elle repensa à toutcz qu'elle avait vécu ici, l'attaque de la mystérieuse fille, les questions, le villages, les félins, et elle en passait.Vraiment si elle était morte comme le disait Sazer pourquoi n'était-elle pas avec sa mère? Encore une question sans réponse et elle ne cherchait pas de réponse, non elle voulait rien savoir, elle voulait aider ces habitants du mieux qu'elle le pourrait.

L'homme en cape rouge entre le premier dans l'auberge à la senteur exécrable, elle le suivit de près voulant voir comment allait les blessés, elle fut suprise et un peu contente de voir l'homme aux cheveux blanc les agresser d'un coup, il parlait vite.


Yo, Alberich ! Alors, vous avez trouvé des infos ? J'en ai un peu marre de rien faire ! Ah oui, en passant, on est guéris ! Hé ouais, c'est la magie du liquide jaune. Bref, on fait quoi maintenant ?

Alberich? Voilà comment s'appelait l'homme au masque, une information de plus pensa-t-elle. Le jeune garçon bougeait de façon très libre, rien ne l'empêchait de parler, bouger, non... rien. Au fond de la salle, elle vit une jeune fille assise sur son lit, c'était la jeune fille qu'elle avait essayé de soigner malgré ses connaissances très limité en matière de médecine, elle allait mieux, beaucoup mieux, ce qui fit sourire Assyndra, c'était bien la première fois qu'elle souriait dans ce monde étrange. Le jeune Darphenix allait beaucoup mieux ont dirait, soulagée, elle se mit à l'écard pour écouter et observer la conversation qui allait suivre. Elle n'avait pas tellement son mot à dire vu que les chefs présumés étaient Sazer et Alberich, elle préféra attendre, en pensant qu'elle n'était pas bavarde du tout.
avatar
Assyndra

Messages : 33
Date d'inscription : 09/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Luna le Mar 8 Juin - 17:10

Alors que j'étais tomber, Schiffer s'était approché de moi afin de m'aider à me relever. Je lui souris, il était plutôt gentil. Il me fit savoir qu'il voulait juste voir si Darphenix était guéri également, et, nous sommes retournés dans les lits. Quelques minutes plus tard, Darphenix s'et levé précipitamment en hurlant. Il avait l'air d'avoir fait des cauchemars, mais, comprenant la situation, nous sourions avec Schiffer. Lui aussi a été complétement guéri. Il n'y avait que ma blessure qui était à moitié guérie, mais sa devrait aller, je me sentais mieux. Alors que Darphenix nou interrogea sur les autres, la porte de l'auberge s'ouvrit, et nos compagnons se firent "accoster" par Schiffer.

Il leur avait posé plein de question lorsque Alberich était rentré dans la pièce. Il leur avait également raconté pour notre guérison, mais il avait parler tellement rapidement qu'aucun de nos compagnons ne lui répondirent. J'observais la scène depuis le lit. Il avait une tête plutôt étrange. J'aurais bien voulu savoir ce qu'il s'était passer, mais je pense que curieux comme ils sont, Schiffer et Darphenix auront vite fait de les questionner. Cependant, une nouvelle personne entre à la suite d'Alberich. Une jeune femme que je ne connais pas. Mais je reconnais la claymore qu'elle porte dans le dos. C'est la femme qui s'est occupée de moi. Je me lève de mon lit et je m'approche tout près d'elle qui s'est mise à l'écart.

Merci. Merci pour tout.


Je la regarde en lui souriant.
avatar
Luna

Messages : 54
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 22
Localisation : Argenteuil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Gordon Blake le Mar 8 Juin - 18:22

Nous étions entrés dans l'auberge afin de voir l'état des blessés, qui étaient Luna et les deux abrutis inconscients, avant d'aller enfin annihiler Forga. Rien ne semblait avoir changé dans cette taverne-bar, comme si personne n'avait bougé. Les habitants de cette ville étaient si désespérés qu'ils allaient désormais passer le reste de leur vie, jusqu'à ce que Forga ne les tue à leur tour, ici, à se saouler pour oublier. En pensant cela, le souvenir d'un des membres de l'Unité que je dirigeais, qui est également un ami cher, me revint à l'esprit. Lui aussi buvait beaucoup, mais pas pour les mêmes raisons. Je me demandais par ailleurs comment ils allaient. Définitivement, beaucoup de choses avaient changé ces derniers temps. Beaucoup de choses ...

Je stoppai alors mes divagations. Le temps n'était pas à la nostalgie. Définitivement pas. Surtout après l'annonce de la mort de ce pauvre homme dans la maison où se trouvaient les démons qui servaient Forga. Si nous ne nous dépêchions pas, cette ville entier allait subir le même sort. Forga devait mourir pour que cette ville subsiste.

Enfin, nous étions ici pour voir l'état des blessés. C'est avec surprise que je vis que Schiffer, Darphenix et Luna semblaient aller parfaitement bien. Mais qu'est-ce qu'ils ont comme médecine ici ? Boire aiderait à devenir médecin ? Ces questions qui allaient dans mon esprit étaient sans réponse. Enfin, le principal était que les blessés ne semblaient plus l'être. Ce qui signifierait que nous irions avec un groupe au complet pour affronter Forga. Ce n'était absolument pas à négliger, vu la puissance qu'elle semblait détenir, à voir l'état de la seule personne qui savait comment la vaincre. Mais elle aurait vraiment dû tuer le prêtre pour éviter ce que je comptais bien qu'il arrive ne se passe, c'est à dire que nous la tuions afin de stopper ce massacre.

Bon, avant de se dire que nous partirons avec le groupe complet, il faudrait s'en assurer, ce que je fis en m'adressant aux blessés et plus particulièrement à Schiffer et Darphenix, tandis que j'avançai lentement en évitant de me faire bousculer par les Andelliens désespérés qui peuplaient la taverne, occupés à boire en ayant un regard vide :


Vous semblez aller mieux. Vous recommencez déjà à agir idiotement. Je tiens par ailleurs à souligner un point : Ne refaîtes jamais ce que vous avez fait avec cette, semblerait-il, Juge. A moins que vous ne teniez à mourir pour de bon. Je suppose que ça soulagerait Sazer, mais je ne le souhaite pas pour ma part.
avatar
Gordon Blake

Messages : 59
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Schiffer le Mar 8 Juin - 20:59

Tout le monde semblait tendu... et réjouit en même temps. Après tout, les 3 en dangers de mort étaient plus ou moins guéris. Assez bonne nouvelle, en somme. La femme qui m'a soigné entre et nous observe, je lui fais un petit mouvement de tête en guise de remerciement. Luna la remercie aussi. Tout le monde semble un peu heureux, malgré les circonstances...


''Vous semblez aller mieux. Vous recommencez déjà à agir idiotement.''
Idiotement ? Qu'est-ce que j'ai fait d'idiot ? Me lever et dire salut aux gens. Très idiot, oui.

''Je tiens par ailleurs à souligner un point : Ne refaîtes jamais ce que vous avez fait avec cette, semblerait-il, Juge. A moins que vous ne teniez à mourir pour de bon. Je suppose que ça soulagerait Sazer, mais je ne le souhaite pas pour ma part. ''

Non mais il croit être ma mère ou ??? Je lance quand même, d'une voix assez cinglante

''Hé bien, merci de penser à moi, mais ce qui est fait est... fait. De plus, je fais bien ce que je veux. Et d'habitude, deux guerriers qui attaquent en même temps une seule personne, ça va mieux. Comment j'aurais pu savoir qu'elle était aussi puissante ? ''

Je crois que c'est la première fois qu'il me parle. Et c'est pour me faire la leçon et me traiter d'idiot... super.


Dernière édition par Schiffer le Mar 8 Juin - 22:09, édité 1 fois
avatar
Schiffer

Messages : 76
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 23
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Darphenix le Mar 8 Juin - 21:15

 Les autres étaient revenus, désormais. Il fallait savoir ce qu'eux avaient appris de leur coté. Le barman ne les avait surement pas envoyer vers le prêtre pour que ce dernier leur dise la même chose que le tenancier avait dit aux trois blessé. Schiffer prit les devants, ce dont Darphenix lui fut gré. Luna alla remercier la célibataire qui les avait soigné. Hmmm, célibataire. Ce mot avait un éclat particulier dans son esprit. Il s'imagina un instant les rejoindre et décréter "Moi papa, toi Maman et toi notre fille" avec un grand sourire en s'adressant à elle. La voix de Geddoe, dont il n'avait pas encore l'habitude du timbre, le sortie de son fantasme.

- Vous semblez aller mieux. Vous recommencez déjà à agir idiotement. Je tiens par ailleurs à souligner un point : Ne refaîtes jamais ce que vous avez fait avec cette, semblerait-il, Juge. A moins que vous ne teniez à mourir pour de bon. Je suppose que ça soulagerait Sazer, mais je ne le souhaite pas pour ma part.

- '' Hé bien, merci de penser à moi, mais ce qui est fait est... fait. De plus, je fais bien ce que je veux. Et d'habitude, deux guerriers qui attaquent en même temps une seule personne, ça mieux. Comment j'aurais pu savoir qu'elle était aussi puissante ? ''

 Tiens donc. Schiffer avait bien répondu. Mais Darph se sentait obligé d'aller répondre lui aussi. Il se disputait déjà avec Sazer, il n'avait aucun problème à se disputer avec quelqu'un qui, de toute façon, ne l'ouvrait quasi jamais.

- On n'agit pas comme des idiots, on se dégourdie les jambes. On a bien le droit non? C'est pas toi qui t'es fais entailler le flanc... Ajouta-t-il en reniflant. D'ailleurs on refera ça autant de fois qu'il le faudra. Désolé de pas avoir su évaluer la force de l'adversaire. Tu vois quand je vois une gamine complètement folle j'ai pas le réflexe de me dire "ho, elle peut me tuer" tu vois? D'ailleurs rien ne nous garantissait qu'elle nous aurait laissé la vie sauve si nous avions tenté de fuir, à ce moment, et d'ailleurs encore, fuir comme un lâche devant une morveuse excitée n'est pas dans mes habitudes.

 Après tout c'était vrai. Personne n'aurait su dire qu'un corps si frêle pouvait renfermer tant de pouvoir. Et puis ils pouvaient tout aussi bien lui reprocher d'avoir vue rouge après que Luna se soit faite toucher. Il n'était pas un être sans cœur et dénué d'émotions, lui. Et à vrai dire il n'avait pas envie de le devenir. Il éviterait certes à l'avenir de provoquer effrontément des juges, mais il n'allait certainement pas se priver d'attaquer tout ce qui se présenterait comme un ennemi... Aux coté de Schiffer, son regard était planté dans celui de Geddoe.
avatar
Darphenix

Messages : 69
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Sazer le Mar 8 Juin - 22:55

Il avait certes ouvert la marche vers l'auberge, mais il était le dernier à entrer dedans. Il voulait jeter un dernier coup d'oeil dehors... Il voulait s'assurer qu'aucunes ombres ne les avaient épiées. L'acquisition du contenu du coffre aurait pu mettre Forga et ses sbires en alerte. A moins qu'ils préparaient déjà quelque chose ou alors, il ne voyait pas l'intérêt que le groupe avait acquit ces objets...
Que de questions inutiles, s'ils venaient à eux de manière soudaine... Là, maintenant. Ils devront donc faire avec mais Sazer doutait que Forga attaquerait dans un lieu très peuplé. Jusqu'à maintenant, Forga attaquait de simple famille... Mais ce fait ne devrait pas dire que Forga est faible... Non... Goykai y réfléchissait, mais il avait encore du mal à cerner ce que rechercher Forga à moins que seul la mort motiverait ces intentions...

Il entra à son tour dans l'auberge, le sourire aux lèvres. Il jeta premièrement un oeil au barman, puis à l'ensemble des consommateurs... avant de se tourner vers les blessés qui ne mériteraient plus ce titre. Par quel miracle ils ont été rétabli en si peu de temps ? Serait-ce la médecine de ce lieu ?
Ils étaient donc à peine remis sur pied qu'une dispute se faisait entre Geddoe (un brave gars pensa t-il) et Darphenix/Schiffer. Il s'approcha d'eux, les bras dans le dos.


- Eh bien. Eh bien. Je vois que notre amie la juge ne vous a pas assez blessé pour que vous gardiez encore cette humeur. Very Happy

Une petite provocation ou non, il restait préoccupé au sujet de Forga. Il avait le sentiment que ça allait mal tourner. Ils ne devraient pas perdre de temps même si l'auberge pouvait représenter une sorte d'espace de sécurité auquel Forga n'a jamais mis les pieds... pour l'instant.

- Enfin, mine de rien on a pu jauger la force de l'adversaire. hu hu hu Very Happy
Mais quelle importance. Nous devrions bientôt repartir vers une autre destination qui validerai la quête donnée par juges dans ce monde.
avatar
Sazer

Messages : 55
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Assyndra le Mer 9 Juin - 16:55

Assyndra avait vu le garçon aux cheveux blanc lui faire un signe de la tête, puis la jeune fille s'approcher d'elle et lui souriait en déclarant d'une voix douce.

Merci. Merci pour tout.


Elle n'avait rien fait à part changer les pansements, mais elle adressa tout de même un sourire à la fille, avant de tourner sa vers une discussion assez agité. Le militaire parlait au jeune garçon avec une sorte de reproche dans ses mots, dans son intonation.

Vous semblez aller mieux. Vous recommencez déjà à agir idiotement. Je tiens par ailleurs à souligner un point : Ne refaîtes jamais ce que vous avez fait avec cette, semblerait-il, Juge. A moins que vous ne teniez à mourir pour de bon. Je suppose que ça soulagerait Sazer, mais je ne le souhaite pas pour ma part.

Elle plissa un peu les yeux, cela n'était pas leur faute, ils voulaient combattre c'était leur droit. Bien sur d'un côté il avait raison, mais d'un autre tort que faire si on tombe face à un danger potentiel... on fuit ou on attaque? Assyndra pensa qu'elle aurait elle aussi attaqué l'ennemi si leur vie en dépendait. Il discutait de façon très animé, le jeune homme au trident s'en mêla aussitôt.

- On n'agit pas comme des idiots, on se dégourdie les jambes. On a bien le droit non? C'est pas toi qui t'es fais entailler le flanc... D'ailleurs on refera ça autant de fois qu'il le faudra. Désolé de pas avoir su évaluer la force de l'adversaire. Tu vois quand je vois une gamine complètement folle j'ai pas le réflexe de me dire "ho, elle peut me tuer" tu vois? D'ailleurs rien ne nous garantissait qu'elle nous aurait laissé la vie sauve si nous avions tenté de fuir, à ce moment, et d'ailleurs encore, fuir comme un lâche devant une morveuse excitée n'est pas dans mes habitudes.

La jeune femme se surprit à approuver les paroles de Darphenix, il avait raison dans tous les points de son explication ce qui faisait balancer la balance en sa faveur, mais bien sur quelqu'un d'autre parla avec plus ou moins de cynisme dans ses propos.

- Eh bien. Eh bien. Je vois que notre amie la juge ne vous a pas assez blessé pour que vous gardiez encore cette humeur. Very Happy
Enfin, mine de rien on a pu jauger la force de l'adversaire. hu hu hu Very Happy
Mais quelle importance. Nous devrions bientôt repartir vers une autre destination qui validerai la quête donnée par juges dans ce monde.


De la provocation dans ses paroles, un manque de respect, voilà un groupe bien étrange,deux opposition, deux sentiments, façon de faire bien différente. Elle n'aurait pas voulu intervenir, mais elle déclara d'une voix douce.

-Je ne sais pas ce qui vous monte les un contre les autres, mais es-ce le moment de se disputer, alors qu'un mort est à déplorer... et peut être un autre si vous n'arrêtez pas...

Elle avait parlé doucement, ne cherchant pas à blesser ou à reprocher les choix de certains, mais un combats les attendait. Bien sur elle aurait surement dût ne rien dire, mais elle ne voulait pas que dans une crise de colère d'autre blessés surviennent. Elle les regarda tour à tour attendant que l'atmosphère se détende.
avatar
Assyndra

Messages : 33
Date d'inscription : 09/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Gordon Blake le Mer 9 Juin - 18:38

Immédiatement après que j'aie parlé à Schiffer et Darphenix, ces derniers répliquèrent de manière agressive. Ils allaient bien mieux, en effet. Je me doutais bien qu'ils allaient réagir ainsi et les agacer de cette manière fut ma manière de m'assurer qu'ils n'étaient plus blessés. Si l'avaient encore été, ils n'auraient pas été si agressifs et violents, ce qui prouvait qu'ils étaient guéris. Bien. Schiffer et Darphenix étaient donc tirés d'affaire. Quant à Luna, elle aussi semblait aller mieux, peut-être pas aussi bien que les deux téméraires mais elle n'était plus à l'agonie. Ce qui signifiait donc que nous allions bien affronter Forga au complet.

Tandis que je faisais mes déductions suite à leurs réactions, le colonel en profita pour glisser quelques remarques cyniques à leur attention. Remarques auxquelles je me doutai qu'ils allaient répliquer avec la même animosité à laquelle j'ai eu droit. Ils étaient plutôt prévisibles et irréfléchis, ainsi qu'en témoignait le fait qu'ils aient failli se faire tuer par cette Juge, mais ils avaient la volonté de se battre. Ce n'était pas quelque chose à négliger vu l'ampleur de la quête que nous avions à accomplir.

La jeune femme qui s'était incrustée dans notre groupe depuis peu et parlait peu de son passé tentait quant à elle de calmer la "dispute". Si ceci devait être considéré comme une dispute, je n'osais pas imaginer les conflits graves. Enfin, je répondis à Darphenix et Schiffer :


Effectivement, vous allez beaucoup mieux. Mais gardez votre combativité et votre agressivité pour notre futur combat contre Forga, car nous savons désormais où elle se trouve et comment la battre. Elle est supposée se trouver dans une caverne au nord-est d'ici, appelée Tol Mira, et nous avons également une clef qui devrait nous servir une fois arrivés là-bas.
avatar
Gordon Blake

Messages : 59
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Subaru le Mer 9 Juin - 19:58

Forga, était-ce l'esprit qui est apparu lors de la mort de l'homme? Doit-on le combattre ou bien peut-on l'apaiser? A-t-il une raison de commettre ces actes?

Subaru regardait les autres en les écoutant. Il ne savait pas quoi dire. Il n'était lui même pas sûr s'il fallait y aller là maintenant ou pas. Il pensa à la fille qu'ils avaient combattu à leur arrivé dans ce monde, ainsi qu'au dénommé "Sigma". Pourraient-ils faire quelque chose dans cette affaire? Quoiqu'il en soit, Subaru a promis de ne pas mourir, et il comptait survivre.
"Quand est-ce que nous prévoyons d'y aller? Pensez-vous qu'il faudrait demander à des villageois de nous aider à la combattre?"
avatar
Subaru
– Ne fait plus partie du RP –

Messages : 27
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Schiffer le Mer 9 Juin - 20:50

Immédiatement, Darphenix m'a soutenu. C'était bien sympa et je crois qu'il a cloué le bec du mec.


- Eh bien. Eh bien. Je vois que notre amie la juge ne vous a pas assez blessé pour que vous gardiez encore cette humeur. Very Happy
Enfin, mine de rien on a pu jauger la force de l'adversaire. hu hu hu Very Happy
Mais quelle importance. Nous devrions bientôt repartir vers une autre destination qui validerai la quête donnée par juges dans ce monde.


Je me retiens pour ne pas rigoler. Il était peut-être sympa, en fait. Pour jauger la force de l'adversaire... On l'a jaugée ....

Enfin. Il parlait d'aller à une autre destination. Forga ?

Je ne sais pas ce qui vous monte les un contre les autres, mais es-ce le moment de se disputer, alors qu'un mort est à déplorer... et peut être un autre si vous n'arrêtez pas...
Je ne sais pas ce qui vous monte les un contre les autres, mais es-ce le moment de se disputer, alors qu'un mort est à déplorer... et peut être un autre si vous n'arrêtez pas...


Un .. mort ? Il y a eu un mort ?

De quoi tu... parles ? Quel mort ? Qu'est-ce qui s'est passé ?


Effectivement, vous allez beaucoup mieux. Mais gardez votre combativité et votre agressivité pour notre futur combat contre Forga, car nous savons désormais où elle se trouve et comment la battre. Elle est supposée se trouver dans une caverne au nord-est d'ici, appelée Tol Mira, et nous avons également une clef qui devrait nous servir une fois arrivés là-bas.

Youpi, aller péter la gueule du plus fort de la planète. Après ils osent dire que je suis impulsif et me jette dans le gueule du loup. De plus, il semblerait que Forga soit une femme. C'est pas qu'une créature maléfique ?

Enfin, l'autre garçon parle :
"Quand est-ce que nous prévoyons d'y aller? Pensez-vous qu'il faudrait demander à des villageois de nous aider à la combattre?"

Bon.

Aller là-bas ? Tout de suite. Ce serait le mieux. Les villageois, nous aider ? Je crois pas, ils n'ont pas le coeur à ça et n'ont sûrement pas d'expérience... Et, désolé de demander, mais tu sais te battre ? Tu n'as pas l'air d'avoir d'armes...

Tout le monde parlait, tout le monde réagissait... C'était assez confus.
avatar
Schiffer

Messages : 76
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 23
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Warp le Ven 11 Juin - 16:38

Alberich se massa la tête face à l'état de confusion générale. Ca se disputait, ça discutait, mais sans qu'au final la situation n'avance vraiment...
Analyse de la situation.
Forga, entité destructrice semant la mort dans tout Gondo Ata, elle était déjà apparue il y a de nombreuses années et est revenue. Le prêtre qui pouvait la vaincre est dans un état entre vie et mort... les habitants du village étaient tous dans la misère morale, devenues des loques humaines à cause de la terreur que faisait régner Forga ici. Leur seul espoir résidait dans ce Raigan... Sir Farus.
Ils étaient prix pour des compagnons de Farus, des Raigan Immortels, eux aussi. Ils portaient sur leurs épaules une sorte de mission... que les Juges leur avaient donnés. Refuser d'aider ces villageois et faire face aux Juges était la solution à ne pas choisir.
Restait donc la solution d'aller vaincre Forga à Tol Mira... il n'aimait pas ça du tout...

Il tenta de consulter ses cartes. Aucune réponse. Démerde-toi, en gros.


"Hmmm... demander de l'aide aux villageois est hors de question, ils n'en sont pas capable. Ce... Forga a pris une vie récemment et ça va continuer. Il faut se dépêcher, se rendre à l'endroit où elle se trouve et en finir rapidement avant que nous soyons sur sa liste... et... euh..."

Il n'avait pas l'habitude de parler aussi longtemps et s'interrompit en plein milieu de sa phrase.

"Bah euh... voilà quoi. Hmmm... ils vous ont parlés de ce Sir Farus ?"

Il s'était tourné vers le groupe des blessés, le personnage l'intéressait.
avatar
Warp

Messages : 68
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Sazer le Ven 11 Juin - 23:52

Le débat suivait son cours sans réelle utilité mais Albérich demandait à se rendre immédiatement chez Forga... mais aussi de se renseigner sur Sir Farus.
Il est vrai que Sazer ni l'ensemble du groupe n'avait prit conscience de qui était vraiment ce Farus. Le colonel a joué le jeu qu'ils étaient des Raigans qui étaient eux même liés à Farus visiblement. Mais qui étaient-ils au juste ? Des élus qui combattraient Forga ?
Non...

En revanche, il serait intéressant de se préparer avant de partir à la grotte de Forga. La question d'inclure l'aide des villageois était à bannir évidemment.


- Je doute aussi que l'aide des villageois apportera quelque chose. Ils ont peur rien qu'au nom de Forga... Hu hu...
En revanche, on a pas encore su qui étaient Farus. Mais... à quoi cela nous servirait pour Forga sauf s'il connaissait le point faible de Forga...


Il repensa à ce que disait Albérich. Il craignait lui aussi une attaque de Forga... surtout qu'ils pourront rien contre un corps fantomatique vu que le vrai corps est dans cette caverne.

- Il est conseillé en effet d'aller à cette caverne avant que le corps fantomatique de Forga nous attaque.
Mais on devrait s'y préparer avant de partir.
avatar
Sazer

Messages : 55
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Darphenix le Lun 14 Juin - 21:09

 Darphenix soupira longuement. On commençait à se perdre en salamalecs inutiles alors que l'action pointait le bout de son nez juste au nord est, apparemment. L'action plus l'occasion de faire une B.A plus la reconnaissance d'un bled paumé plus... ben c'était tout, en fait.

 Il ne tint pas compte des remarques à l'encontre de sa fougue et de celle de Schiffer. On ne tourne pas le dos à un adversaire lorsqu'il est potentiellement plus faible que soi, point. En revanche il appuya tout ceux qui avaient refusés l'aide des autochtones.

- Clair. On va pas demander de l'aides aux habitants. Ce bled doit contenir une dizaine de baraques a tout casser. Je gage qu'ils se connaissent tous et avec déjà 4 morts ils sont tous en deuil. Ou en train de noyer leur chagrin. Ces types résignés et à demi amorphe ne feront que nous gêner. Il marqua une pause et réfléchit. Quoique. Si on peut les envoyer comme chair a canon pour évaluer l'ennemi plutôt que j'y aille moi... ça me tente bien aussi.

 Il balaya la salle du regard en désignant vaguement du doigts les plus robuste d'entre eux. Puis se dirigea vers la porte en faisant signe aux autres de le suivre. Il ne voyait pas de quelle genre de préparation il avait besoin. Il était guéri, il avait dormi, il avait mangé, il avait son arme. Bah, quoi de plus..? Il posa sa main sur la poignée et, avant de la tourner, articula.

- Bon, on attends quoi là? Moi j'y vais. Si vous nous ramenez des volontaires tant mieux, sinon tant pis, on fera sans.

 Il poussa la porte et se retrouva dehors. La brume l'enveloppait toujours. Épaisse et humide, mais certainement pas fraiche, au grand dam du Givré. Il tenta d'évaluer la direction de... c'était quoi déjà? "Tomilra"? Ouais non en fait. Le nord est c'était beaucoup trop vague. Et d'ailleurs, levant les yeux au ciel, il constata qu'aucun signe céleste ne lui indiquait ne serait-ce que le nord. Il soupira de nouveau en plongeant le visage dans ses mains. Il en était réduit à attendre les autres... Bah, avec un peu de chances, son départ précipité les auraient peut-être bougés. Il s'adossa à coté de la porte de l'auberge et attendit de voir si ses compagnons en sortiraient.
avatar
Darphenix

Messages : 69
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 4 : Détermination

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum