Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Le Savoir Prismatique le Lun 24 Mai - 2:28

 Ils continuaient. Depuis combiens de temps marchaient-ils ? C'était un véritable flôt de pensées qui les tirallaient. Qui étaient les juges ? Pourquoi cette quête ? Pourquoi cette mission ? Pourquoi ce monde ? Pourquoi ces jeunes grièvement bléssé, à la limite de la mort ? Soit, ils auraient pu faire plus attentions... Mais ça avait été térrifiant. Aussi térrifiant que la sensation désagréable, ragoûtante, repoussante, qui les épris lorsqu'ils pénétrèrent la brûme et qu'au bref horizon se déssinait les barriquades et maisons de leur destination. Ils se sentaient enfermé, étouffés, confinés... Des étrons étriqués, surpassé par tout, surpassé par leur ennemis, surpassé par leur mission, surpassé par leur propre existance et surpassé par le monde où ils se trouvent. La ville devenait claire, et son architecture spéciale aussi; alors que les maisons de pierres imbriquées, taillées et lisses, dans un style architectural qu'ils n'avaient jamais vû, se côtoyaient avec d'étrange arbre mauvre se distordant, dur comme la pierre, et même parfois ce qui semblait être des racines mortes sortant du sol, morts devant la pauvretée de l'endroit. Mort devant le sinistre. Mort tel le lieu. Mort comme la mort.




 L'endroit était sinistre. Tout paraissait inspirer la mort elle-même. C'était un grand village, mais tout était silencieux, comme si personne n'était à l'intérieur des maisons. La brûme était devenue plus douce, moins aveuglante, mais restait présente pour confier un sentiment mortel de solitude et de dégoût. Repoussant... N'y avait-il donc personne ? Et que faire des bléssés ? Il fallait agir... Et vite. Etait-ce une ville fantôme ? Cela aurait été la pire des possibilitées. Faut-il débouler dans une maison ? Et si c'était habité tout de même ? Et si des monstres rôdaient ? Tout était si étrange et pesant... Un village abandonné, pris sous la brûme de la malédiction. Une malédiction... Progressant dans la ville fantôme, ou qui semblait l'être, leur regards croisa quelques-chose de mystérieux en ces lieux, d'intriguant mais pourtant tellement... Approprié.


 Trois tombes. Trois, simples tombes, massives, et gravées. Sinistre, encore une fois. La pierre était logiquement sale, mais le travail prodigué dessus semblait réçent. Il y avait donc signe de vie, sur ces berceaux de mort. Chacune de ces 3 tombes avaient des lignes morbides décrivant chacun de ses habitants :

 – Sur la tombe de gauche, était gravé : "-Mary- Tu n'as jamais aimé les plats épiçés tant que ça, n'est-ce pas ?"

 – Sur la tombe du milieu, était gravé : "-Buggy- Excellent poète, un barman chic, R.I.P."

 – Sur la tombe de droite, était gravé : "-Dark- Né avec un sourire, dort avec un sourire. Fils bien aimé."


 Funeste. Qu'en penser ? Mille intérrogations perturbèrent leur esprits affaiblis. Retourner en arrière ? Il était trop tard, et ils avaient de grave bléssé sur les bras. Ils étaient fatigué par la longue marche, et ne savaient où allez. Non... Ils ont enfin trouvé un village, ce n'est pas le moment de fuir, malgrès combiens cet endroit leur inspirait la crainte. Une crainte poignante, proffonde... Cet endroit, avait quelques-chose d'inhumain, qui invitait à la souffrance et surtout à la mort. Ce lieu, inspirait à la mort. La mort, inspirait à ce lieu. La mort, ils le ressentaient, tout autours d'eux... Était-ce seulement habité ?... Mais, les tombes... Elles étaient réçentes...


 Au delà des tombes, droit devant eux, une église, ou quelques-chose de la sortes. Pas très grande, une simple chapelle. Ses pilliers poussiéreux et ses murs pourris sont signes d'une négligeance de l'entretient. L'entrée était grande et ouverte entre deux pilliers supplombants une marche, ils hésitèrent un moment à entrer. Entrer ici, ou d'abord visiter la ville et voir si il y avait âme qui vive ? Le bar, bien que tout aussi lugubre et silencieux, semblait un lieu propice à visiter en premier. Où allez ? Telle est la question... Préoccupé par l'image des tombes, et par les bléssés qui n'étaient pas propice à une telle expérience, ils s'activèrent à mieux comprendre ce lieu qui les repoussaient tant. Cet endroit...


Est-ce que ça aussi, c'était une de leur épreuves ?...


 La mort...
 La mort...
avatar
Le Savoir Prismatique
Régisseur du Destin

Messages : 113
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://destinacio.naturalforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Darphenix le Lun 24 Mai - 13:04

 Mal en point mais toujours serein et guilleret, Darphenix vit malgré tout son enthousiasme fondre quelque peu en arrivant ici. Malgré la brume, il avait espéré un endroit ou une certaine vie, même ténu, serait présente. Un endroit ou l'on lui rendrait un peu, de la vie. Songea-t-il alors qu'un cahotement agita douloureusement sa blessure. Sazer ne le ménageait pas. Peut-être aurait-il du continuer à faire semble d'être inconscient et, surtout, souffrant.

 En attendant, toujours sur l'épaule du Colonel, il tenta de scruter les lieux. Maintenir sa nuque relevée dans cette position étant bien trop désagréable, il renonça bien vite. D'autant que ce qu'il avait vu ne le réjouissait pas. Nulle âme qui vive ici. Nul son. Rien, néant. Même ces racines semblaient être tout ce qu'il restait d'une éventuelle végétation de jadis. S'étant évanoui après son assaut repoussé, il ne savait même pas pourquoi ils étaient ici. Toutefois il commençait à s'impatienter et, sans même prendre la peine de relever la tête, marmonna d'une voix bougonne.

- Il serait de bon gout que quelqu'un tape à une porte. Je me sens pas très bien vous savez...

 Il avait ramené la chose à lui. Il le savait, mais les autres se rapprochaient peut-être paisiblement de la fin du tunnel, ils étaient inconscient. Lui l'était, et avait conscience de sa douleur. Et il voulait que sa cesse, garder la mâchoire crispée en permanence était épuisant, et il était déjà assez épuisé comme ça.
avatar
Darphenix

Messages : 69
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Sazer le Lun 24 Mai - 16:27

Leur arrivée dans le village se fit plus ou moins en douceur en raison de cette brume qui put se révéler gênante pour les blessés. Le village avait de quoi d'apporter la déprime à ces jeunes gens. L'architecture, le choix des couleurs, cette vie morte... toute cette atmosphère respirait d'un monde d'âmes damnées... Cette joyeuse ambiance était loin d'affecté Sazer, au contraire, ça lui plaisait. Cette odeur de mort n'aspirait pour Goykai qu'à la tranquillité bien que cette vision pourrait être teintée d'humour noir...

Sazer avait hâte de se débarrasser de son boulet même s'il gardait le sourire en scrutant les lieux. Son regard se porta notamment sur le petit cimetière et ses trois tombes qui transmirent une arrière pensée au colonel qu'il exprima aussitôt.


- Quel endroit charmant ! D'ailleurs, je vois les trois tombes au fond qui pourraient servir à nos trois blessés si le pire des cas arriverait ! Very Happy

Il regarda toujours autour de lui pour trouver un gîte. Le village était fort calme pour un village ... L'ambiance funeste de ce lieu n'aurait tout de même pas de rapport pour la présence de villageois ? Ce serait embêtant pour les blessés. D'un côté, ils auront la place pour s'installer confortablement. Goykai pourra dans ce cas s'établir et de tenter de soigner les blessés de manière plus efficace.
Mais ils n'étaient pas encore à cette situation pour les villageois. La manière la plus polie et logique serait de trouver une auberge...

Il s'arrêta un moment pour observer les lieux de manière plus attentive. Il finit par voir une auberge et un bar non loin d'un point d'eau parsemé... d'étranges arbres. Le colonel déclara éternellement avec le sourire et de manière plus élargie pour que le groupe prête attention à sa personne. (la description est en rapport avec le screen sur le premier post)


- Je vois une auberge devant ce point d'eau. Je propose donc qu'on s'arrête là bas pour déposer les cadavres... et pour qu'on se repose tout simplement.
J'espère qu'il y aura de la vie dans ce bâtiment pour que nous puissions y trouver des informations.
avatar
Sazer

Messages : 55
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Assyndra le Lun 24 Mai - 16:55

Le paysage qui se montra à la jeune femme était encore plus chaotique que celui de la plaine, ces arbres et racines de pierre, ce sol noir, ces habitations étranges, ces pierres tombales... vraiment cet endroit n'était pas propice pour soigner quelqu'un, surtout s'il y en avait trois. La jeune blessée qui se trouvait dans ses bras avait vraiment du mal à respirer, avait-elle sans le vouloir aggravé la blessure? Non, elle était bien pansée, alors que se passait-il? Les sourcils de la guerrière se froncèrent en comprenant ce qui se passait, la fille abandonnait, elle voulait vraiment mourir? Non, mais que passait-elle? Sa mort n'allait rien résoudre au contraire, elle allait saper le moral du groupe.

Réfléchissant à un moyen pour trouver un médecin, elle avait pensé à enfoncer la porte de l'une des habitations, mais c'était abstenue si ces portes étaient à l'épreuve de grande force, elle allait se déboîter l'épaule pour rien, surtout que le groupe n'avait pas besoin d'un quatrième blessé.
Assyndra passa à côté d'un arbre de pierre, elle s'arrêta et l'observa un moment. Il avait la texture de la pierre, mais les veines des arbres, elle posa sa main dessus, la sensation était la même que celle d'une roche, mais l'irrégularité du tronc laissait penser à un arbre vivant. La femme se surprit à faire la comparaison de cet arbre avec un fossile, toutes les observations faite coïncidaient avec les fossiles. Elle s'approcha d'une racine et se surprit a retrouver les même caractéristiques que le tronc d'arbre. Elle observa aussi les habitations, des pierres régulières et de couleur très étrange composait cette maison, l'architecture de celle-ci fit froncer les sourcils de la jeune femme, irrégulière, imposante, solide et protectrice face à toute sorte d'attaque... qui avait bien pu construire pareil bâtisse? Qu'elle était donc cet endroit? Pourquoi y avait-il que trois pierre tombale dans un endroit où la vie semblait avoir quitté toute chose? C'était donc le village... que cachait-il... qu'elle était son secret, sa malédiction pour que le temps dévore la végétation, le ciel, la lumière?


- Il serait de bon goût que quelqu'un tape à une porte. Je me sens pas très bien vous savez...

Cette phrase avait d'un coup était déclarée à voix haute, tirant Assyndra de ses questions secrètes. Elle tourna son regard la provenance de la voix, l'homme au trident, il était à présent réveillé, il combattait la douleur, et bien sur demandait des soins. Allez frapper à une porte? Une idée assez bizarre vu l'ambiance du village, mais pourquoi pas? Ils n'allaient pas attendre que les habitants de ce village fantôme veuillent leur ouvrir à bras ouvert leurs portes. Surtout que la fille commençait à peser, signe que la mort se rapprochait d'elle... "Le poids des mort" voilà la seule caractéristique qu'on pouvait dissocier quelqu'un qui allait mourir à une personne qui s'accrochait à la vie.
La phrase de l'homme au monocle arriva soudain elle aussi.


- Je vois une auberge devant ce point d'eau. Je propose donc qu'on s'arrête là bas pour déposer les cadavres... et pour qu'on se repose tout simplement.
J'espère qu'il y aura de la vie dans ce bâtiment pour que nous puissions y trouver des informations.


Sa remarque rendit méfiante Assyndra, elle regarda la dite "auberge" avant de poser son regard au delà des pierres tombales. Une grande chapelle se tenait derrière les trois tombes, elle ressemblait à un mausolée, ses deux piliers soutenait la façade extérieur du monument, des marches noirs servaient en guise d'entrée. Derrière eux, il y avait un bar, elle connaissait ce lieu pour y avoir si souvent vu son père s'enivrer à l'intérieur, ce lieu la rebuttait.
Avec logique, elle commença à faire son raisonnement, le bar était un lieu conviviale certes, mais les bagarres et autres problèmes y étaient plus fréquent, le mausolée était un lieu de prière,le silence qu'il imposait pouvait signifier une embuscade ou la présence de monstres, mais elle savait aussi que si un village se faisait attaquer les villageois iraient se réfugier dans une chapelle, plutôt que dans un bar où il y avait un risque énorme pour que les ennemis y viennent s'abreuver ou piller l'endroit.
Elle répondit à l'homme blessé à sa phrase.


- Eh bien, frapper à une porte n'est pas une mauvaise chose, mais le problème avec ta suggestion est que le village semble mort. Elle regarda droit dans les yeux l'homme, puis exposa son hypothèse. Nous pouvons visiter ce village, mais il y a plusieurs possibilité, la première est le bar qui se trouve juste derrière le groupe, mais je préfère mettre un point à ne pas laisser de côté, les bars sont souvent signe de bagarre et autre problème. La deuxième possibilités est le mausolée derrière les tombes, certains serait sûrement d'avis pour aller au bar, mais une chose est à précisée, les églises, chapelles et mausolées on souvent servit de refuge aux villageois lors d'attaque. Elle marqua un temps d'arrêt, puis continua. Il est possible que le village fut attaquer et que tous les villageois se soit enfuis dans la chapelle et non dans un bar... mais tout ceci est une hypothèse.

Elle ferma les yeux pour méditer sur sa phrase, puis les rouvrit et déclara d'une voix douce.

- A vous de choisir...
avatar
Assyndra

Messages : 33
Date d'inscription : 09/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Schiffer le Mar 25 Mai - 3:45

Schiffer n'avait pas fermé les yeux une fois. Il n'avait même pas osé tomber dans l'inconscience, c'était vraiment la pire des sensations qu'il ait jamais eu ; pure, sombre, effrayante, embrumant son esprit : la peur de mourir. Si il perdait conscience, il ne se réveillerait peut-être jamais. Il flottait entre deux états, il avait les yeux ouverts, mais ne voyait pas vraiment ce qui se passait, il entendait, mais n'analysait pas les sons. Il ressentait légèrement être transporté. Une seule chose n'avait pas quitté son corps une seconde : la douleur. Cette coupure, c'était atroce. Elle devait avoir fait beaucoup de dégats

Une simple rapière, ça l'avait littéralement découpé. Presque en deux morceaux distincts. Il ne pouvait rien y faire, sauf attendre. Il avait voulu aider au combat et voilà ce qu'il avait reçu. Il était trop faible. Il retardait sûrement tout le monde à cause de sa blessure.

Mais... il ne voulait surtout... pas mourir. Pas une deuxième fois. Il pensa alors pour la première fois que le groupe avec qui il était n'était pas si méchant. Certains n'étaient pas bavards, mais personne n'agissait par pure méchanceté... Il ne voulait pas mourrir.... NON !

Il eut un spasme partout dans son corps et se raidit, les yeux écarquillés, les pupilles redevenues verticales. Il cracha un-peu-beaucoup de sang. Il était dans un village. Sombre. Vide. Effrayant. Il rappelait ce qu'il fuyait : la mort. Le jeune homme marmonna une seule chose avant de retomber dans son état entre la vie et la mort :

''Il... faut... partir ...d'ici... ET VITE !''

Les juges voulaient qu'ils viennent ici... POURQUOI LES AVAIENT-ILS ÉCOUTÉS !?
avatar
Schiffer

Messages : 76
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 23
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Warp le Mar 25 Mai - 17:35


La mort, l'arcane de l'inconnu.
Cette arcane était celle qu'Alberich tirait le moins souvent dans ses interrogations... car cela signifiait que même les cartes ne savaient pas quoi faire.
La mort...

Le Cartomancer frissonna. Cet endroit n'était vraiment pas le genre de ville qui avait un but touristique. Il n'y avait rien d'autre que la brume, le froid, le silence... et trois tombes. Magnifique. Il ne manquait vraiment plus que ça tiens... ils avaient trois blessés au bort de la mort, lui-même sentait ses jambes trembler car n'arrivant plus à tenir... et il n'y avait personne.
Néant absolu.
Et les cartes ne savaient pas quoi faire, elles non plus.

Il observa les trois tombes et se demanda si elles avaient une signification particulière. Elles étaient récentes, en tout cas. Montrant qu'il y avait eu une activité tout aussi récente ici. Mais cela ne signifiait pas pour autant que ceux qui avaient fait les tombes habitaient ici... peut-être était-ce une sorte de nécropole-cité ? Seuls les morts s'y trouvaient ?
Il se remit à trembler et écouta Assyndra et Sazer... et après les revendications idiote de Schiffer, il se mit à parler d'une voix fatiguée :


"Ils ont besoin d'être installés sur un lieu confortable... il vaut mieux que nous les installations d'abord à l'auberge et ensuite visiter d'autres bâtiments."
avatar
Warp

Messages : 68
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Gordon Blake le Mar 25 Mai - 18:21

Nous étions entrés dans ce village. Après avoir erré dans la brume avec trois blessés, nous étions arrivés à un village dont tout rappelait la mort. Trois pierres tombales se trouvaient dans un cimetière, semblant avoir été "fraîchement" construites, aucun bruit ne se faisait entendre. Seule la mort semblait se trouver ici. Il me semblait que ce village était vide de vie et d'espoir, perdu au milieu d'une épaisse brume, et qu'il n'y avait plus personne ni rien, à part des arbres de pierre tordus. Nous devions néanmoins nous assurer de ce fait. Néanmoins, si il y avait des gens vivant ici, ils semblaient se cacher, car je ne parvenais pas à percevoir un son autre que celui des discussions du groupe.

Il nous fallait cependant nous hâter de sauver les deux abrutis et la fillette, sous peine de quoi ils mourraient sous peu. Visiter la ville et découvrir ce qu'il s'était passé ici n'était pas prioritaire, même si ce que Claire avait dit quant à une "surprise" nous attendant ici m'intriguait. Mais la survie du groupe passait en premier.


Nous devons aller à l'auberge pour permettre aux blessés de récupérer.


Je ne voyais pas d'intérêt pour la survie des blessés à se reposer autre part que dans une auberge, dont les lits sont censés être confortables ou au moins plausibles pour se reposer. Visiter les maisons aurait été idiot, osé si des gens s'y trouvaient, et surtout, je doute que nous ayons assez de place pour trois blessés dans une maison pour leur apporter de quoi les sauver.
avatar
Gordon Blake

Messages : 59
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Sazer le Mar 25 Mai - 23:58

Ce que disait Assyndra n'était non pas sans sens, sa vision des choses était intéressante et plutôt mûre. Elle lui plaisait bien au colonel malgré qu'elle soit plutôt...jeune.
Il se pouvait en effet que le village ait subie une attaque ou qu'un couvre feu s'était imposé. C'était une hypothèse néanmoins assez extrême. L'extermination des villageois serait même plus crédible pensa Sazer.
Mais les avis des autres membres étaient de son même avis, à part Schiffer qui marmonna quelque chose d'incompréhensible comme quoi ils étaient tombés dans le piège. Goykai en profita pour ajouter à son encontre.


- Ah ? Dommage que Schiffer ne soit plus inconscient pour dire de bonnes choses. Very Happy

Mais passons, l'idée serait donc d'aller à l'auberge et de déposer les blessés dans l'espoir d'appliquer les bons soins. Le seul problème serait la question d'argent... Quelle était la monnaie de ce village ? Ils accepteraient de les prendre dans ce cas ?
Goykai y croyait pas à la bonté des gens. Il préférait vraiment que ce village soit vide. C'est pas la question de trouver un médecin qui sera primordial pour le bien de ce groupe.
S'il y avait personne, tant mieux, il n'y aura pas une histoire de coût et de place. Sazer déclara avec le sourire.


- J'espère que les habitants de ce village feront preuve de bonté envers ces pauvres hôtes que nous sommes. Very Happy
Mais s'il y a personne dans ce village, il y aura aucuns soucis pour qu'on s'installe ! Hu Hu Hu...


Le colonel se dirigea d'un pas décisif vers la porte de l'auberge. Il portait toujours Darphenix dont le rêve le plus enfoui serait de se débarrasser enfin de ce poid. Il arriva devant la sombre bâtisse et poussa la porte de manière décontractée.
Un piège se cacherait derrière ? Il n'y pensa pas. Son action était peut être précipité à cause de cette enclume qu'il portait sur le dos mais les possibilités sont minces qu'on l'attaque. Au pire, il se sert du corps de Darphenix comme bouclier.
avatar
Sazer

Messages : 55
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Luna le Mer 26 Mai - 6:34

Je me sens mal. D'après les paroles de mes camarades, et grâce aux différents endroits que j'ai vu en me réveillant de temps en temps, je sais que nous sommes arrivés dans un village. C'était un village sombre. Il faisait noir et l'atmosphère était pesante. IL n'y avait aucun villageois à l'extérieur puisque je n'entendais que les paroles des gens qui m'accompagnait. Je me demande comment s'appelle ce village. Et surtout, pourquoi il n'y a personne. Peut être qu'ils ont tous fuis ? En même temps, d'après ce que je me rappelle, si nous sommes bien dans le deuxième monde choisis, les citoyens vivent sous terre, et donc, pas dans des villages. Je vais essayer de leur dire.Trois tombes. J'espère qu'il y a déjà des gens en dessous, sinon, je suis certaine que l'une d'entre elle pourrait être pour moi. Mais je ne me sens pas la force de parler, ou de regarder les environs. Je sais que l'air est frais. J'ai froid.

Vous ... ne pensez pas qu'il s'agit du deuxième ... monde, et que donc, les villageois vivent sous terre, attendant leur sauveur ?


Est-ce vraiment la température, ou est-ce un signe que la mort approche ? Aucune idée. Je sens toujours le corps de cette femme. J'aimerais la remercier, mais je pense que si je parle encore une fois, mon état pourrait empirer. Surtout qu'après avoir parler, je me suis sentie vraiment mal. Je touche son bras. Elle a la peau chaude. C'est donc ça. Je suis certainement la seule à avoir froid. Ça veut dire que je vais bientôt m'en aller. Mais je ne veux pas mourir, je veux rester auprès d'eux. Malgré mon attitude envers eux, je me suis quelque peu attaché à chacun d'entre eux, et je ne veux pas les perdre si rapidement. Je veux continuer mon voyage avec eux et devenir réelle. Je le veux. Je me rendors, peut être pour la dernière fois, bien que je ne l'espère pas ...
avatar
Luna

Messages : 54
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 22
Localisation : Argenteuil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Assyndra le Mer 26 Mai - 13:12

La jeune femme avait attendu la décision du groupe, elle vit le porteur du jeune homme au trident avancer d'un pas déterminé vers l'auberge. Assyndra poussa un soupir c'était le bar se dit-elle. Ne voyant pas d'autre choix que de suivre le chemin empreinté, elle avança elle aussi vers la bâtisse. La rivière qui circulait devant la maison était d'une couleur assez violette, pas très potable on va dire. Au même moment elle sentit une main froide toucher son bras et une voix faible déclarer.

-Vous ... ne pensez pas qu'il s'agit du deuxième ... monde, et que donc, les villageois vivent sous terre, attendant leur sauveur ?

La jeune femme pencha la tête de côté essayant de comprendre ce qu'elle voulait dire. Deuxième monde?... Sous terre?... Sauveur? Elle aurait lui poser des questions sur ce qu'elle voulait dire, mais la petite fille sombra dans l'inconscience. C'était quoi cette histoire de "deuxième monde"? Etait-ce en rapport avec les images qu'elle a vu dans son esprit? Plusieurs questions défilèrent dans sa tête, mais c'était pas le moment de chercher des réponses, elle avoir les réponses dans très peu de temps.

Reprenant sa marche, elle suivit l'hommeau monocle dans l'auberge, il y était entré sans aucune gêne ce qui rendait perplexe Assyndra. Rentrer ainsi devait faire réagir ses occupants, il y avait quelque chose de louche... et si... l'ennemi attendait à l'intérieur et avait été prévenu deleur arrivée et qu'ils avaient des blessés dans leur groupe, ils allaient perdre. Le garçon aux cheveux blanc avait peut être raison, il vaudrait mieux quitter ce village, c'était peut être un piège tendu par ses "Juges". Lafemme fronça les sourcils, il n'était plus l'heure à la lâcheté, mêmesi elle ne possédait pas de pouvoir, elle allait combattre elle aussi quelque soit le danger. Elle entra àson tour dans l'auberge, la jeune fille dans ses bras qui se faisait de plus en plus lourde à cause de la mort qui rodait autours de son esprit.


Dernière édition par Assyndra le Mer 26 Mai - 18:10, édité 1 fois
avatar
Assyndra

Messages : 33
Date d'inscription : 09/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Le Savoir Prismatique le Mer 26 Mai - 17:09

Note: Svp, évitez de trop enchaîner encore plus de posts quand tout le monde a posté et qu'une action a été déçidée ("Sazer entrant dans l'auberge"), car ça rend le tout encore plus lourd pour pas faire avancé grand chose au final.

Continuity
<embed type="application/x-shockwave-flash" src="http://stat.radioblogclub.com/radio.blog/skins/mini/player.swf" allowscriptAccess="always" width="180" height="23" bgcolor="#383840" id="radioblog_player_-1" FlashVars="id=-1&filepath=http://sd-2.archive-host.com/membres/playlist/7879972240986967/12_-_Gondo_Ata.mp3&colors=body:#333333;border:#5959B1;button:#9C9CD3;player_text:#FFFFFF;playlist_text:#999999;" ></embed>
(La musique ne s'affiche pas ? Téléchargez-la ici : http://sd-2.archive-host.com/membres/playlist/7879972240986967/12_-_Gondo_Ata.mp3)

 Finallement, le groupe pénétra dans le bar, qui servait tout autant d'auberge pour les voyageurs. La grande bâtisse déja de l'extérieur semblait unie : tel un grand entrepôt, avec ses fenêtres élevées sous forme de trou dans la roche. Et de l'intérieur, c'était d'autant plus vrai : La salle était grande et unie, sans autre pièces. A droite se trouvalt les lits qui s'accumulaient contre le mur, à gauche les tables, en face le bar. La pièce était très grande, et à leur surprise, des habitants s'accumulaient à l'intérieur. Des habitants étranges, des hommse bien bâttis aux vêtements en tissu usés et aux très longues oreilles dont leur cheuveux s'étendaient sur celles-ci. Mais ils n'avaient pas remarqué leur présences. Ils étaient tous préoccupés à boire, le regard vide. Ils semblaient tous, vide, sans aucune ferveur, aucune passion, rien ne les retenant en vie dans leur regard futile et abandonné. Ils attendait la mort. Ce n'était même pas une question de résignance. C'était juste comment allait les choses. La vie avait quitté cet endroit. Inlassablement, ils levaient leur choppe de bière et se saoulaient quelques plus la gueule, sans pour autant y voir un quelquonque signe de changement de comportement. Ça ne faisait plus aucune importance. Ils voulaient juste oublier. Ne simplement plus exister. Était-ce seulement néscéssaire d'aborder ces individus ?

 Une chose revînt à la mémoire des aventuriers. Ce qui était gravé sur l'une des tombes. "-Buggy- Excellent poète, un barman chic, R.I.P.". Ils observèrent le bar. Il y avait bien un barman, mais il était jeune et aussi vide que les autres. Il buvait à sa santée, et servait les autres, sans plus d'autres cérémonies. A observé leur mouvements, le tout était devenu mécanique, obsessif. Ils remarquèrent qu'ils ne payaient même plus pour leur verres. Le barman les servaient, verre après verre, c'était tout. Rien d'autre en retours n'était demandé que de tendre son verre vers les abysses. D'y plonger. Il n'y avait plus rien d'autre, après c'était la mort. C'était devenu un cirque mécanique des oublis.

 Eux qui étaient venus pour demander de l'aide, autant dire, qu'ils en étaient, revenus, et ce, depuis les tréfonds des abysses. Éventuellement, après quelquesm inutes d'observations stupéfaîtes après leur entrée dans le bar, le barman et ses cernes défilées se pointa vers le groupe. D'une voix sans passion, laconique, il prononça :

 "Bienvenue."...
 — Vous... Êtes des voyageurs ? Vous êtes.... Étranges... Vous n'êtes pas d'ici, n'est-ce pas ?... Eh bien proffitez, admirez la déchéance... De ce village... Prennez votre temps ici, peut-être que Forga viendra vous chercher aussi, ça écourtera peut-être votre scéance en ces lieux... haha... On est tous finis...

 Il s'apprêtait à retomber dans son verre, luttant contre le sommeil, luttant contre le monde, luttant contre même la mort, quand son regard se posa sur les bléssés sur les épaules des voyageurs, dans un état comatiques. Son regard prît un air grave et actif, le premier qu'isl virent depuis leur arrivé en ces tristes lieux.
 — C... Ces hommes... Cette fille... Ont-ils... Sont-ils... Est-ce des victimes de la malédiction de Forga ?! Alors maintenant elle ne nous attaques plus justes nous, elle attaque les voyageurs aussi ?!
 Il se leva du bar d'un geste brusque. Tout les regard se tournèrent vers eux, ou plutôt vers lui. Il approcha du groupe, paniqué.
 — Posez les bléssés sur les lits au fond. Vous... Qui êtes vous de toute manière ?! Vous ne ressemblez même pas à un Andellien !
 Il est vrai que maintenant qu'il le mentionnait... Tout les habitants de cet étrange endroit avaient de très longues oreilles poilues, oreilles qui s'étendait a point d'en faire deux fois la taille de leur boite craniène, aussi devaient-ils clairement faire tâche dans le décors...
 Se préoccupant à déposer les bléssés en lieux sûr, il semblerait que des explications s'imposent...
avatar
Le Savoir Prismatique
Régisseur du Destin

Messages : 113
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://destinacio.naturalforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Warp le Mer 26 Mai - 20:18

Alberich recula d'un pas. Il venait soudainement de prendre peur.
Il était face à des loques. A des rebuts de l'humanité. Il était face à des sous-êtres. Il était face à des oubliés, à des cocus du destin... il était face à des gens comme lui.

Comment avait-on pu en arriver là ?
Comment avait-on pu arriver à cette négation de l'humain ? A cette anihilation de la vie ? A descendre jusqu'aux profondeurs de l'existence ? Pourquoi cette décadence ? Je quoi ? Alberich eut envie de vomir. Le manque de sang... lui fit voir des hallucinations. Dans ces sous-êtres, il voyait ses compagnons de cellules ! Il voyait son propre corps mutilé ! Ses souvenirs le rendaient malade, il avait peur, il voulait prendre ses jambes à son cou. Il était complètement paralysé par leurs paroles et leur absence de sentiment.

Ses jambes tremblèrent de plus en plus. Foutez-moi la paix ! Je ne veux pas vous voir ! Je ne veux plus revivre ça ! Pitié ! Noooon... laissez-moi...



Ce fut la dernière chose qu'il vit avant de sombrer dans le néant.

"Qui êtes vous de toute manière ?! Vous ne ressemblez même pas à un Andellien !"

Intéressant en effet. Ces individus avaient de longues oreilles... or, le groupe était constitué d'humanoïdes parfaitement normaux. Le contraste entre les indigènes et eux était trop grand pour ne pas être remarqué. Alberich, ou bien qui sait une autre personne, se contenta d'avancer et de déposer Schiffer sur un lit.
Il se retourna ensuite et se mit à parler d'une voix étrangement... calme, avec un ton de fond assez sinistre et une surprise feinte.


"Veuillez nous excuser, nous faisons partie d'une tribu nomade qui vit dans des contrées assez reculées... vous êtes notre premier contact autre qu'avec nos semblables. Nous avons eu un incident et ces trois-là sont gravement blessés. Serait-ce possible d'avoir... l'hospitalité ?"

Tout avait été magnifique bien exécuté. La gêne, la surprise, la politesse. Il mentait à la perfection, tout en gardant une note sinistre dans sa voix lente. Il toussa un peu avant de reprendre :

"Je vais peut-être paraître impoli mais... pourquoi êtes-vous donc dans cet état-là ? Que se passe-t-il ?"
avatar
Warp

Messages : 68
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Subaru le Mer 26 Mai - 23:25

"Qui est ce "Forga"? De quelle malédiction s'agit-il? Je maitrise de la magie, je peux tenter de contrer ce sort."

Subaru avait parlé juste après Alberich, il s'en voulait de ne pas avoir pu laisser le temps aux habitants de lui répondre. Cet endroit le mettait mal à l'aise. Il s'y dégageait quelque chose de morbide. Depuis qu'ils avaient atteint cette ville, Subaru ne se sentait pas en sécurité. En fait il ne s'était pas senti en sécurité depuis le combat contre la fille, mais là le malaise était plus grand, il grandissait en permanence.
avatar
Subaru
– Ne fait plus partie du RP –

Messages : 27
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Sazer le Jeu 27 Mai - 0:29

De drôles créatures occupaient les lieux de cette auberge. Visiblement, Sazer n'avait pas à s'inquiéter mais qu'en est-il pour la suite ? Le village n'était pas vide par rapport à l'effet de surprise de lancer une attaque de la part des juges... ou de d'autres personnes.
Au contre, l'endroit semblait accueillant... des résidus de ce monde perdaient leurs temps à consommer leur vie pour un plaisir éphémère. Sazer les regarda de manière discrète, histoire de voir s'il y avait des personnes qui sortaient du lot ou si d'autres paraissaient menaçants...
C'est alors que le barman, tout aussi pitoyable que les autres vint à eux.

Sazer l'écouta par la plus grande politesse détrompé par son sourire ironique et provocateur. Il parla de manière difforme en mentionnant un Forga... Une espèce de malédiction, rien ne laissait entendre que c'était une personne... Mais quelle importance, ils quitteront ce monde bientôt vers un autre. Sauf si une épreuve se cache et qu'elle serait en lien avec ce Forga...
Dans les plus noires pensées de Goykai, il espérait vraiment pas de résoudre cette malédiction pour continuer leur voyage... Mais les juges veillent et c'est ce qu'ils veulent.
Quelle poisse pensa le colonel.
Enfin, le barman leur invita à déposer les blessés sur le lit au fond. La plus grande nouvelle de la journée pour le colonel!


- Hu Hu... Charmant accueil, charmant village. Je vous remercie de nous offrir des lits pour déposer ces blessés. Very Happy

Sazer se rua tout au presque vers un lit pour déposer, de manière plutôt violente le pauvre Darphenix. Goykai soupira, victorieux de cette épreuve d'endurance et de surpasser son égo qui haïs les enfants.
Il retourna vers l'entrée en direction du barman, avec son sourire éternel. Il ajouta.


- Vous parlez de malédiction dans ce village... Il aurait pas un autre nom comme "A"...?
Hu hu.

Enfin, comme le disait mon "compagnon", nous venons de très loin et nous nous sommes égarés dans votre village. Je vous remercie encore de vous occupez de nos blessés.
Very Happy

Les derniers propos de Sazer étaient teintés d'ironies. On aurait dit qu'il voulait jouer déjà avec le feu avec le premier indigène venu. Mais l'ambiance que dégageait ce lieu, non pas qu'il le mettait mal à l'aise. Mais il en avait la nausée de voir cette déchéance, ça l'irritait.
Mais, ils avaient là... l'occasion de se reposer et vu comment l'ambiance est posée. Ils n'auront probablement pas affaire à une histoire de payement. Tant mieux, mais leur incursion n'était pas encore terminé...

Bon, les autres membres du groupe avaient l'air préoccupez de leurs situations au point de proposer leur service contre ce Forga. Goykai sentait l'aide qu'ils devront apporter à ces villageois...
avatar
Sazer

Messages : 55
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Assyndra le Ven 28 Mai - 13:10

L'endroit lui rappelait trop les bars que son père fréquentait, cette même atmosphère d'alcool, d'enivrement, de plaisir éphémère, tout était réunis dans un endroit assez sobre. Assyndra observait avec curiosité les habitants de la taverne, c'était des hommes de grande taille, avec de longue oreilles, dans son monde, ces êtres étranges cités dans les contes pour enfants étaient décrit comme des elfes. Pourtant ceux-là était différents de l'image gracieuse, majestueuse que les livres décrivaient. Ils étaient en proie à la mélancolie, à la mort, à la torture.

L'un d'eux, un barman vint leur déclarer qu'ils pouvaient déposer les blessés sur les lits au fond. Ce que s'empressa de faire la jeune femme, elle déposa avec délicatesse la jeune fille, cette douceur était tout le contraire de l'homme au monocle qui "jeta" proprement parlé, l'homme au trident sur le lit comme pour se défaire d'un poids énorme, d'un fardeau. Contrairement à l'attitude du jeune homme qui repartit vers le groupe, Assyndra resta avec la fillette voulant vérifier son état et ses blessures. Elle remplaça les bandages improvisés par de nouveau qu'elle confectionna avec un vieux tissu qu'elle trouva non loin d'elle.

Les guerriers parlaient avec patience à ces habitants. Donc ils étaient officiellement pour les habitants des nomades perdu dans cette vallée de roche et qui était ce "Forgat"? Eh bien, voilà un nouveau mystère à résoudre, elle laissa tomber la conversation pour voir si l'état de la fillette allez mieux. Sa respiration s'accélérait, son buste se soulevait de façon régulière, la blessure était propre et saine, elle allait s'en tirer, il fallait juste qu'elle s'accroche, il le fallait. Le premier blessé soigné, elle se tourna vers l'homme au trident, sans attendre la permission du guerrier, elle changea ses pansement, voyant que ça cicatrisait assez bien et très rapidement, elle refit les bandages. L'ombre d'un sourire traversa ses lèvres, il ne restait plus que l'homme au cheveux blanc a soigner, elle s'approcha du lit et regarda sa blessure, rien de bien trop grave, l'immobilité avait cicatrisé leur blessure, elle refit la même chose que chez les autres blessés. Ils avaient perdu beaucoup de sang et ça allait les rendre un peu faible pendant quelques heures. Elle ne retourna pas avec le groupe, elle resta au chevet des blessés en écoutant attentivement les paroles des guerriers. Elle s'était refermé, ne parlant plus, pas devant des ivrognes, ça elle se l'était promise!
avatar
Assyndra

Messages : 33
Date d'inscription : 09/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Darphenix le Ven 28 Mai - 13:24

Lorsqu'il entendit grincer une porte, Darphenix releva la tête avec espoir! Peut-être enfin allait-il être déposer sur une surface confortable et enfin il serait soigné. Pourtant, lorqu'il vit les habitants occupés à boire quasi mécaniquement, sans âme, et avec leur immonde oreille difforme, il souhaita ressortir immédiatement comme s'il s'était trompé d'endroit. Mais ça semblait impossible... Le barman s'était déjà avancé vers eux. Il leur présenta la "déchéance" du village. Peuh, il devait faire un euphémisme. Ce qu'il voyait là n'était guère mieux u'un fantôme qui n'a même pas compris pourquoi plus personne ne le
voit...
Il les regarda et estima qu'ils avaient étés touchés, les 3 blessés, par la "malédiction de Forga".

- On est blessé, pas maudis. Ta vue s'est dégradée proportionellement à la croissance de tes oreilles ou quoi?

Ça, c'est ce qu'il aurait aimé rétorquer, mais le barman avait déjà proposé son... "hospitalité". Des lits de morts de l'autre côté, sans aucune séparation. Quel foutage de gueule alors! Quoique, le bar n'était pas aussi animé que ceux de chez lui... Il n'aurait sûrement aucun problème pour se reposer, au moins. Il fut secoué lorsque Sazer, sûrement ravi de se débarasser de lui, se rua vers les couches. Il fut même malmené lorque le Colonel le balança sans précaution aucune sur le matelat.

- Putain Sazer j'ai mal! Ne profite pas de mon handicap pour le malmener ou ça va très mal aller lorsque je pourrai de nouveau tenir debout! Hurla-t-il.

Il se résigna ensuite à souffrir en silence et à écouter ce qui allait de dire. Il ne voulait pas se faire soigner par des choses dont la morphologie comprenait des oreilles aussi disproportionnées...
avatar
Darphenix

Messages : 69
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Luna le Ven 28 Mai - 18:23

Après m'être rendormie, j'ai continué à écouter quelques bribes de leur conversation. On était rentrés dans l'auberge, et, finalement, il y avait plusieurs personnes présentes. Ils semblaient étranges, d'après les dires des autres, mais ils nous ont offert l'hospitalité. J'avais encore mal, mais après tout les efforts de mes compagnons, je devais m'accrocher, je ne pouvais pas m'en aller comme ça, pas avant de les avoir remercier. Quelques minutes après, je me suis sentie délicatement posée sur ce qui semblait un lit. Cette femme, elle était vraiment gentille. Elle s'occupait parfaitement de moi, je ne saurais dire pourquoi.

Elle a ensuite continué à me soigner. Ma blessure me faisait moins mal. Grâce à elle, et également au Colonel. D'ailleurs, il avait encore fait quelque remarques, mais je pense qu'il s'agit du personnage, et qu'on ne le changera pas. J'espère que Darphenix et Schiffer vont bien. Je n'ai pas réellement parler aux autres, mais je crois qu'ils vont bien aussi. J'espère. Ma respiration s'est ralentie, revenant à la normale. Les soins de la jeune femme font effet. Maintenant, je suppose que c'est à moi de faire les efforts restants pour rester parmi eux. Et je les ferais. Je resterais parmi eux. Mais pour l'instant, je préfère continuer à me reposer.
avatar
Luna

Messages : 54
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 22
Localisation : Argenteuil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Schiffer le Ven 28 Mai - 21:21

Est-ce que je bougeais ..? Oui, je crois... Mais je m'en fou. Ma blessure fait mal, à chaque pas de mon porteur, la croûte à peine formée craque... C'est vraiment mal foutu. Tout devient... brun... C'est flou. J'entends des choses, je suis enfin déposé. Alberich me portait. Il est sympa. Il a l'air fatigué mais m'emmène tout de même. Je voudrais le remercier, mais je suis trop faible. D'un coup, un visage entre dans mon champs de vision.

C'était qui ? Aucune idée. Assez séduisante, dans le genre coureuse des bois. Elle devait appartenir à ce monde. Elle changeait son bandage. Elle devait être celle qui avait installé le premier. Merci, chère inconnue. J'en ai marre de rien faire, je suis qu'un fardeau. Je dois me lever. Je tente désepérement et je réussis à m'assoir. Je scrute le décor : un bar, une taverne, peu importe. Remplie d'elfes... qui boivent de l'alcool, à en juger par l'odeur. Ils attendaient leur sauveur, j'immagine. Leon avait raison. Tout le monde semble être supris que j'aie bougé. Je m'essuie encore un peu de sang sur le côté droit de ma bouche et entreprend un message assez clair merci :

''Euh... Salut..? Y'a un médecin ici ou quelqu'un qui sait pour combien de temps j'en ai à être cloué au lit? ''

J'en avais un peu marre de pas être utile. Après tout, c'était badass mon comportement juste avant le combat. Dommage que je me sois fait éclater en un seul coup. Ça fait comme m'enlever de la crédibilité...

[HRP]Pour ceux qui ont remarqué, oui, j'ai commencé à écrire à la 1ère personne. C'est qu'un test, je vais voir si j'aime ce type d'écriture ^^[/HRP]
avatar
Schiffer

Messages : 76
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 23
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Assyndra le Dim 30 Mai - 17:38

La jeune femme essayait de voir si chaque blessé n'avait besoin de rien, vu que non, elle c'était installée sur le sol contre le mur de la bâtisse, elle regardait le fond de la salle avec les yeux vide. Elle écoutait néanmoins les propos de chaque personne. Toujours les même questions, incessantes et à la fois importantes. Elle entendit l'homme au trident gueuler, elle tourna la tête dans sa direction, elle fronça les sourcils, il allait déjà beaucoup mieux vu qu'il était le seul à parler, enfin le seul non... car le garçon aux cheveux blanc demandait un médecin et surtout une demande celle de savoir combien de temps il allait rester au lit, eh bien la situation se présentait pas si mal que ça. Les blessés s'en remettaient très bien de leur attaque. Détournant le regard de l'homme qui gueulait contre un dénommé Sazer, l'homme au monocle se nommait donc Sazer, au moins à ne pas parler et à écouter elle apprenait petit à petit comment se nommait les personnes du groupe.
Elle regarda le garçon qui avait parlé et déclara.


-Eh bien... à peine remit de tes blessures, tu veux te lever? Pourquoi pas, je ne t'en empêcherai pas, mais je te donne un conseil, reste encore immobile le temps que tu récupères assez de force et que tu puisse à nouveau tenir debout sans t'écrouler... ça vaut pour vous trois... après vous faite ce que vous voulez, je ne fais que vous aider, vous conseiller.

Elle ramena ses jambes contre sa poitrine et baissa la tête, en posant celle-ci sur les genoux. Elle ferma les yeux un moment, puis les rouvrit, cet endroit la mettait mal à l'aise, elle ne supportait pas les bars, surtout qu'une odeur infecte y circulait, une odeur d'alcool mêlé à la transpiration et au renfermé. Elle fredonna un air qu'elle chantait souvent avec sa mère, cette pensée lui arracha une larme.
avatar
Assyndra

Messages : 33
Date d'inscription : 09/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Le Savoir Prismatique le Dim 30 Mai - 18:59

 C'est ainsi. Le bar, emplis d'êtres étranges aux oreilles longues, très longues (Aucunement comparable à des elfes – leur oreilles étant à elles seules peut-être plus longues sur leur boite craniène, se pesant dans le vide alors que les cheuveux des personnages continuaient dessus), tous étaient occupé à s'échapper, à oublier. Échapper à l'ineluctable mort qui les attends et à la fin de leur petit monde. A travers l'onirie d'un simple verre, qui ne changeait rien et ils le savaient... Des rejets, tandit qu'à côté, d'autres mourraient et que, ils le savaient, leur tours viendrait.

 Tandît qu'Assyndra s'occupait des bléssés, Sazer et Alberich s'occupaient de réunirs des informations, comme si ils étaient en quelques-sortes les leaders du groupe. Il est vrai qu'ils ne manquaient pas de jugeôtte – et soit-il bien commodément, voilà que ce dernier eût attiré le mieux l'attention du barman qui les avaient, à sa façon dans le contexte local, acceuillis et offert le bien peu d'hospitalitée qu'il pouvait offrir dans sa situation peu enviable – soit-il lui que le reste du village.

 — Vous... Ne connaissez pas Forga ? Vous dites provenir d'une tribu voisine ? Mais c'est impossible... Il n'y a que quatres continents à Andel, et ils sont déja reconnus et visités. Il n'y a que Al Terran, Tol Terran, Du Terran et Kua Terran, et nous sommes ici en Tol Terran. Et pourtant bien – vous n'avez pas d'oreilles Andeliennes et vous ne ressemblez aucunement à l'un d'entre nous...

 Il était vrai que, le barman, si il ne semblait pas avoir d'oreilles longues comme les autres à première vu, avait tout de même des traîts du visages qui s'apparentaient à ses confrères, de plus ses bandages sur sa tête laissait entendre qu'il cachait peut-être ses oreilles, soient-elles moins longues que les autres. Mais dans le cas des héros ? Oreilles "normales", tout du moins pour eux, trait du visages différents, aucune trace de barbes un peux spéciales sur le reste du visage comme eux... Ce qui aurait pû être un clash culturel dangeureux et contraignant, allait devenir la meilleure des occasions.

 — A moins que vous ne soyiez... Oh par le Raigan Immortel!, son visage fût épris de surprise, le souffle coupé, une preuve d'émotion proffonde et démarquée dans la monotonie ambiante. Fait est, tous s'étaient déja retourné vers eux, mais maintenant tous affichaient le même regard surpris et pris de pitié que le barman. Il allait finir sa phrase, attendû par tous dans une respiration coupée insoutenable : "Seriez-vous... L'un d'entre-vous serait... Le Raigan Immortel ? Sir Farus ?"

 Certains se relevaient dans les tables, proffondéments choqués, tandît que d'autres ne se préoccupaient pas plus que ça de la situation, après tout tout était perdu. Certains s'approchèrent, d'autres restèrent éloignés. Le bar était devenu actif. Le barman poursuivait :

 — Mais je ne comprend pas ! Le seul et unique Raigan Immortel prophétisé était Sir Farus... Il n'était pas prévu que d'autres Raigans sacrés s'éveillent avec lui! Que cela signifis ? Oh par pitié... Sauvez-nous de Forga ! Qui que vous soyiez, vous ne pouvez qu'être envoyé par les Raigans Immortels, vos traits sont semblables à ceux des légendes ! Je... Ne peux pas vraiment expliquer ici. Nous nous occuperons des bléssés avec soin, alors dépêchez-vous d'allez voir le prêtre juste à côté de cette taverne, et racontez lui votre histoire ! Grâce à lui... Oh pitié, faites vite ! Libérez-nous !

 Le barman aggripas les mains d'Alberich, tandît que d'autres s'approchaient de Sazer. L'un s'approcha même de Subaru. Presque cernés, le groupe "principal" chargé de l'enquête ne comprennaient pas trop, et commençait à reculer vers l'entrée. Ils ne savaient même pas qui était ce Forga et ses méfaits, mais il était pris pour acquis qu'ils savaient déja qui il était et ce qu'il fallait faires... Bon. Ils se retournèrent pour de bon et enfonçèrent la porte vers l'extérieur, réémergent dans l'étouffante brûme qui se révéllait bien pire qu'à l'intérieurs. Juste en face en partant de leur droite, il y avait le fameux cimetière, et au-devant, l'église. Plus d'indices s'y trouveraient ? Peut-être... Sur le chemin vers l'église, quel fût leur surprise à mi-chemin – ils aperçurent un groupe d'ombres étranges qui entouraient une maison. Trois sortes de... Félins, noirs, croisé avec des démons, assis sur des sortes de capsules volantes, semblables à des roses teintées de noires géantes. Ils portaient des faux et volaient, là, ineluctablement, autours de la maison, inlassablement... Le groupe fût pris d'hésitation : Allez voir ces trois étranges "chats" noirs, ou bien foncer directement vers l'église ?


Note : A partir d'ici, le RP peux être partitionnés entre RP principal et H-RPs. Le H-RP devient disponible, n'hésitez pas à en user pour conserver l'activitée du forum !
avatar
Le Savoir Prismatique
Régisseur du Destin

Messages : 113
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://destinacio.naturalforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Sazer le Dim 30 Mai - 19:34

Après que Sazer ait posé de manière délicate Darphenix sur le lit. Ce dernier se réveilla en sursaut, à moins qu'il était déjà réveillé, en jurant sur la personne de Goykai pour sa douceur. Il ricana de manière discrète, ça lui fit plaisirs de taquiner encore ce personnage.
Les deux autres blessés vinrent à leur tour sur un lit. Assyndra s'occupa rapidement de refaire leurs bandages à certains. On aurait dit un ange gardien plus ou moins discret sur ses actes.

Pourquoi elle aidait ce groupe avec tant d'ardeurs ? C'était une chose qui dépassait Sazer. Il avait réussir à saisir plus ou moins les différentes personnalités du groupe. Mais cette, visiblement, nouvelle venue regorgeait de mystères. Il doutait sur ses intentions. Elle pouvait être une juge qui jouait finement son jeu. Le colonel aurait horreur d'avoir une sorte d'espion dans leurs rangs.
Il n'empêchait que cette personne leur avait apporté une aide pour les blessés non négligeable. On aurait dit la gentillesse incarnée... Chose qu'il voulait plus y croire dans ce monde.

Sazer eut un moment rapide de nostalgie parmi ses pensées...
Assyndra se mettait de nouveau à l'écart. Elle était très distante pour une nature visiblement solitaire. Ce n'était en tout cas pas de la simple timidité. Elle avait même l'air malheureuse... à moins qu'elle voulait donner cette impression.
Le colonel se décida d'aller la questionner, oubliant les remarques futiles de Darphenix dont il reviendra sans doute à la charge plus tard. Il s'avança vers elle, les mais derrière le dos, d'un pas décontracté avec le sourire...
Il entendait une sorte de chanson qu'elle fredonnait... Elle éprouvait elle aussi de la nostalgie comme lui...

Mais le barman reprit la parole. Il divagua comme sur une histoire d'élus qui combattraient ce Forga.... Comme il le craignait, le groupe serait ces élus. C'était donc l'épreuve qui les attendait.
Que c'est futile pensa Sazer avant de soupirer. Mais ce soupir pouvait s'ajouter quand la meute de ces ivrognes se collèrent à eux.
Le colonel préférait quitter les lieux avec le sourire... comme une célébrité qui saluait ses fans avant de fuir.... et avant de lâcher une once d'ironie dans la salle en direction des blessés...


- Amusez-vous bien Luna, Darphenix et Schiffer ! Hu Hu Hu... Very Happy

Le voilà dehors comme le reste du groupe des valides, il aurait bien aimé se reposer un peu dans l'auberge. Mais ce serait insupportable avec ces résidus...
Le barman les conseillait d'aller voir le prêtre à l'église... Il détestait qu'on dicte ses actes. Mais si ces événements qui étaient en train de se dérouler étaient en rapport avec l'épreuve que mentionnait ces juges. Ils étaient obligés d'appliquer cette marche à suivre. Voilà ce qui est risible marmonna discrètement Sazer.

Mais avant d'aller à cette église. Il décida de retourner voir Assyndra en espérant de ne pas être interrompu... Il avait besoin de la questionner avant de reprendre le chemin...


- Eh bien. Eh bien. Quelle histoire ! On est des morts et maintenant des élus qui sauveront ce pauvre village...
Hum.
En repensant à ce que vous avez dit tout à l'heure... Vous êtes plutôt une bonne conseillère ma chère Assyndra. Vous êtes arrivée de nulle part, et vous aidez ces blessés tel un ange gardien. Very Happy
Loin de moi de douter de votre aide. J'aimerais juste vous connaître un peu... Comprenez qu'on se doit d'être en garde depuis l'attaque de ces juges.


Il détourna rapidement son regard pour une sensation désagréable qu'il sentit à l'instant. Il pouvait voir au loin d'étranges ombres. Mais il ne s'en préoccupa... Etait-ce une erreur ?
avatar
Sazer

Messages : 55
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Assyndra le Dim 30 Mai - 23:16

Assyndra remarqua du mouvement dans la salle et des bruits de pas qui se rapprochait d'elle, elle leva la tête et vit Sazer s'approcher d'elle, il allait dire quelque chose, mais il fut interrompu par le barman qui s'animait très rapidement ainsi que les autres clients pour la plupart d'entre eux. "élus"?...."Raigen?"... pleins de noms et sujets qu'elle ne connaissait pas. Elle vit les membres se diriger vers la sortie, l'homme qui voulait lui parler déclara avec cynisme.

- Amusez-vous bien Luna, Darphenix et Schiffer ! Hu Hu Hu... Very Happy

Donc ils s'appelaient ainsi, la jeune fille se nommait Luna, le jeune homme aux cheveux blanc Schiffer et l'autre Darphenix... eh bien écouter lui servait tout compte fait. Elle se leva doucement, dichéré dans son occupation a veiller les blessés et suivre le groupe, mais vu les propos du barman, ils allaient prendre bien soin d'eux. Elle marcha donc en direction de la sortie.
La brume en était encore plus épaisse. Assyndra inspira lentement l'air du dehors car elle avait encore la mauvaise odeur du bar dans les sinus, une voix déclara à son attention.


- Eh bien. Eh bien. Quelle histoire ! On est des morts et maintenant des élus qui sauveront ce pauvre village...
Hum.
En repensant à ce que vous avez dit tout à l'heure... Vous êtes plutôt une bonne conseillère ma chère Assyndra. Vous êtes arrivée de nulle part, et vous aidez ces blessés tel un ange gardien.
Loin de moi de douter de votre aide. J'aimerais juste vous connaître un peu... Comprenez qu'on se doit d'être en garde depuis l'attaque de ces juges.


La guerrière fut surprise par la phrase "On est des morts", donc la conversation qui avait défilé dans son esprit était belle et bien réelle... Donc... son père l'avait tué, cela ne la surpris même pas. Elle observa son interlocuteur, il disait qu'elle était un ange gardien... pourquoi pas, il fallait bien une raison pour qu'elle les aide. Il voulait donc la connaître? Eh bien soit... elle allait lui répondre lorsque des picotement au niveau de sa colonne vertébrale se fit sentir, elle regarda dans la même direction que Sazer, des ombres aux forme de gros félin se trouvait autour d'une maison... Qui est-il? Que faisait-il? Voilà des questions qui méritait d'avoir une réponse. Elle avança de quelques pas, puis s'arrêta, il maniaient des faux, moins impressionante que celle de la fille, mais redoutable quand même. Ne savant pas si c'était des ennemis, elle dégaina lentement sa claymore de son fourreau et posa la pointe de la lame sur le sol, elle n'avait aucun pouvoir certe, mais elle possédait une dextérité, une agilitéet une aisance au maniement des épées assez incroyable pour pouvoir combattre sans trop avoir de dégât.
Ellle attendit les ordres ou choix du groupe, elle n'avait pas vraiment d'opinion propre sur ce qu'il fallait faire.
avatar
Assyndra

Messages : 33
Date d'inscription : 09/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Warp le Lun 31 Mai - 11:44

... quoi ?
L'individu fut assez choqué par la soudaine lueur d'espoir qui s'illumina dans les yeux de ses interlocuteurs. Le Raigan Immortel ? Seigneur Farus ? C'était quoi ce charabia ? Il fallait les protéger de Forga ? Celui qui dirigeait le Cartomancer en ce moment-même soupira, il n'était pas sur que cela les avance sur l'Archimède.
Mais cette histoire de Raigan Sacré censé s'éveiller était assez intéressante. Et en même temps légèrement inquiétante. Qui était ce Farus qui était censé être le seul à s'éveiller ? Allié ou... ennemi ?

Quoiqu'il en soit, les trois blessés seraient pris en charge par ces loques. Il hocha la tête et sortit avec les autres valides. Ils marchèrent vers l'église pour obtenir ces fameux renseignements sur Forga... la brume s'était encore épaissie. Crotte.
Sazer se mit à questionner la mystérieuse Assyndra. L'individu trouvait aussi son comportement angélique bizarre et avait appris à se méfier après avoir eu une vie si bien remplie. De même que l'absence de réponses commençait à l'inquiéter.

Absence de réponses qui avait néanmoins un justificatif : des foutus félins avec des faux tournant autour d'une maison.
Ok.
Il se retourna, fit en sorte que personne ne le voyait de face et retira son masque avant de se masser son visage calciné. Ca devenait de plus en plus tordu. Il trouvait ces sortes de choses totalement grotesques, à tel point qu'il se remit son masque et parla calmement à Assyndra :


"Vous n'avez toujours pas répondu à sa demande."

Il zappait totalement ces trucs dans son esprit. Le plus important était de rejoindre l'église.
avatar
Warp

Messages : 68
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Subaru le Lun 31 Mai - 11:53

Il fallait absolument gagner leur confiance quitte à se faire passer pour leurs "élus" qui devaient vaincre le dénommé Forga.

"Nous avons surement été envoyé ici pour les libérer de ce "Forga". Le professeur l'avait surement prévu."

Il remarqua les étranges félins. Par réflexe il commença à aller vers leur direction, mais lorsqu'il s'aperçut qu'il était le seul du groupe à le faire, il recula et demanda leur avis:

"Pensez vous que l'on devrait interroger ces...types?"
avatar
Subaru
– Ne fait plus partie du RP –

Messages : 27
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Darphenix le Lun 31 Mai - 14:03

BAM! En une leçon concise de géographie, le barman coupa court au mensonge d'Alberich. Mais plutôt que de s'en offenser, il préféra considérer les membres du groupe comme des "raigan". Allant même jusqu'à demander si l'un d'entre d'eux n'était pas Sir Faris l'immortel. Ok, le désespoir lui avait ôté toute prudence et il était visiblement prêt à se rattacher au moindre sembla y d'espoir. Si ténue soit-il. Et puis il était malin. On lui avait demandé qui était Forga et il de contenter de leur demander de les en libérer... Ces parpayou avec leur grande oreilles étaient de plus en plus minable aux yeux du Givré...
Mais le pire de tout fut quand il pressa les autre de se rendre à l'église en proposant de se charger des blessés... Et que les autres acceptèrent! Sur un ultime commentaire ironique de Sazer, ils sortirent.

Darph voulut se lever et aller avec eux. Ils détestaient ces être anormaux e amorphe. Mais à peine s'était-il mot debout que la réalité le rattrapa. Sa blessure lui fi mal, vraiment mal et, sentant que la plaie menaçait de se rouvrir, il se contraint à se rassoir doucement sur le lit.

- Putain, ils nous ont lâchés... Marmonna-t-il, dépité.

Il se fit une raison et redressa la tête. Il devait retarder le plus possible ou ces choses voudraient le soigner. S'il pouvait s'endormir... Il pourrait au moins se réveiller en bon état et supplier tout le monde de lui faire croire que c'était la nouvelle qui l'avait soigné. Ça allégerait sa conscience... Pour l'heure il devait assouvir sa curiosité.

- Vous ne nous avez toujours pas dis qui est Forga et en quoi consiste sa malédiction. Et nous n'avons rien d'élus immortel. Sinon on serait pas dans cet état...

Aller, il n'avait plus qu'à espérer que le barman se lance dans un nouveau discours. Et si sa litanie devait s'avérer emmerdante, au moins s'endormirait-il...
avatar
Darphenix

Messages : 69
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 3: Le village maudit de Gondo Ata

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum