Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Warp le Mer 5 Mai - 10:57

Que d'agitation...
Alberich, malgré ses problèmes psychologiques, n'était pas totalement idiot et se rendait bien compte de quelques tensions dans le groupe. Il se demandait, en marchant, pourquoi Esbald les avait choisi spécialement eux ?
Après tout... qu'avaient-ils de si spécial, eux, pour avoir été choisis par ce personnage aux pouvoirs surnaturels ?
Alberich était un bien piètre Cartomancer ne pouvant manier que deux de ses arcanes en combat, et même pas les plus puissantes, il avait des problèmes d'entropie, sa magie devenait souvent instable. Luna était une jeune fille. Schiffer était un jeune à la tête brûlée. De même pour Darphenix. Subaru était trop effacé pour qu'il donne un avis dessus. Seuls les deux adultes du coin, les deux autres, semblaient valable. Ils allaient affronter sans doute de grave dangers.

Pourquoi eux ? Pourquoi le Professeur avait-il choisi un tel groupe ? Pourquoi il n'avait pas pêché dans la mort des individus beaucoup plus puissants ? Après tout, le problème de la révolte était à exclure vu la maîtrise du destin par T. Esbald.
C'était curieux.

Qu'importe... il était enfin arrivé avec les autres chez ce fameux Léon qui leur demanda s'il fallait rester dans le jardin ou aller à l'intérieur. Par réflexe, Alberich consulta ses cartes.



L'Ermite fit son retour. Les réflexions, l'étude... a priori, il fallait se contenter de l'immédiat : poser des questions à Vogüé.
Le Cartomancer s'avança et se mit à parler.


"Je pense, et je pense que le reste du groupe sera d'accord, même si je ne puis être sûr, qu'il vaudrait mieux rester dans le jardin. Pardonnez... ma... hm. Enfin, vous voyez. Pourquoi avez-vous choisi de venir ici et comment êtes-vous parvenu jusque là ?"
avatar
Warp

Messages : 68
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Léon Vogüé le Mer 5 Mai - 12:13

Continuity

(La musique ne s'affiche pas ? Téléchargez-la ici : https://sd-2.archive-host.com/membres/playlist/7879972240986967/06_-_Reminiscence__Theme_de_Leon_Vogue.mp3)

 Léon Vogüé avait été attaqué de questions auxquelles il ne s'attendait pas. C'était très génant. Son regard s'assombris quelques peu et n'était plus aussi impatient et radieux. Il se sentait déçus. Il se dit que, après tout, c'est le prix de la hâte... La déception. Se rendant à l'évidence, il se racle la gorge et réhausse sa veste pour paraître à l'écoute et prêt à répondre, même si il n'en a pas envie... Il faut juste avoir l'air sérieux. Je suppose que c'est ce qu'ils attendent.

 — Hum... Eh bien... Vos questions sont très... Gênantes. Je comprend vos réactions, mais vraiment... Vous ne devriez pas vous en occuper. Je... Oui, bien sûr, enfin, j'ai déja entendu parler de lui mais... Je préffère ne pas en parler. Je veux dire... Pour la raison qui m'a poussée à venir ici, je vous l'ai déja dites préçédement : Le calme ambient, la solitude, et surtout... L'inspiration !

 Il se retourna vers l'océan et leva les bras tel un chef d'orchestre. De deux ou trois gestes extravagants, le ciel se teinta d'une couleur de soirée et une ville animée, au loins et pas très visible, éclairée de mille feu, apparûe de l'autre côtre de l'océan et se reflettait sur l'eau.

 — ... La vue sur tout les mondes qui nous entoures. C'est d'une inspiration sans pareille, avec la sérénitée du lieu. Il n'y a d'autres lieu qui me plaisent plus que celui-ci, et je suis seul à y vivre. Les gens qui le savent respecte ça. Qui voudrait vivre dans un endroit si perdu et ésseulé après tout ? Avec juste la mer et des arbres ? Il n'y a qu'un vieux fou comme moi, haha !

 Son dernier rire était agité, a mi-chemin entre le franc – et donc détendu – et le nerveux de tout à l'heure. Il allait mieux, mais c'était pas encore ça. Lorsque sa vu se détourna de l'horizon pour revenir au groupe, l'image de la ville se dissipa et le ciel redevînt clair.

 — Écoutez. Vous expliquer tout ça sera plus simple à l'intérieur. C'est un peux spécial je sais, mais je ne suis pas très à l'aise pour parler de tout ça dehors. Vous avez peut-être faim aussi. Je vous servirais un repas et nous discuterons autours de la table. Cela fait si longtemps – je ne peux vous refuser ça.

 Il rejoignît le bas de la porte – qu'il ouvrit cela va sans dire – et fît quelques gestes vers ses invités.

 — Allez, venez donc !

 Et s'éffaça à l'intérieur.
avatar
Léon Vogüé

Messages : 12
Date d'inscription : 02/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Luna le Mer 5 Mai - 13:09

J'ai continué a avancer. Léon avançait, tranquillement. Je le suivais. L'un des vieux avait parler, mais peu m'importe ce qu'il pensait, ce n'est pas comme si il était quelqu'un avec qui je parlerais. J'ignorais donc sa remarque, continuant mon chemin. Ce paysage était plutôt étrange. Je ne me rappelle pas avoir déjà visité un lieu pareil. Mais j'aime bien cet atmosphère, bien que pesante à cause de mes remarques.

Celui avec lequel j'avais parlé m'avait rattrapé, me faisant la "blague" de me toucher l'épaule et de passer de l'autre côté. Malgré son âge, il ne paraissait pas vraiment mature. Il me chuchota des paroles. En effet, j'avais écorché son nom. Enfin, je ne m'y intéressais pas vraiment. Puis il me fit un discours sur ma personnalité, comme quoi j'étais trop crispé, que l'ambiance était froide par ma faute. Il n'avait qu'à la détendre s'il le voulait, je ne l'en empêchais pas. Puis il partit, rejoignant les autres.

Peu après, nous arrivions chez Léon. Sa maison semblait accueillante. Darphenix s'assit sur l'un des sièges, tandis que les autres posait des questions. Léon semblait plutôt gêné, et préférait évité le sujet. Quand à sa question, l'extérieur ou l'intérieur, cela m'importait peu, mais il avait l'air d'avoir déjà décidé que l'intérieur était mieux. Il rentra à l'intérieur, nous invitant.

Je repensais aux paroles de Darphenix. Il avait raison. Je ne sais pas pourquoi je suis comme ça. Après tout, je vais passer beaucoup de temps à leur côté. Et me comporter ainsi ne servait à rien. Je suis certaine que je n'étais pas ainsi avant. Pourquoi l'être maintenant ? Peut être pour me protéger. C'était inutile. Je n'aimais pas ça. Après tout, je pouvais toujours m'excuser, et redevenir comme au début. Calme, souriante, et amicale. Me pardonneront-ils, je n'en ai aucune idée. On verra bien. Et si ce n'est pas le cas, ce sera bien fait pour moi. Je l'ai cherchée après tout. Schiffer n'est pas très loin de moi. Je me dirige vers lui. Il mérite des excuses également. Je lui murmure des excuses.

Je suis désolée pour tout à l'heure. Et puis, tu as raison, nous pouvons être amis. Sache juste que ceci est mon vrai caractère, je ne suis pas comme j'ai été il y a peu.

Sans lui laisser le temps de répondre, je me dirige vers Darphenix, toujours assis. Je passe derrière lui, et lui murmure également.

Désolée pour ton nom, et pour mon attitude. Je ne suis pas vraiment ainsi, du moins je l'espère. Dans tout les cas, je ne recommencerais plus.

J'espère que j'ai toujours été ainsi. Je préfère être comme ça. Je serais comme ça. Je ne serais pas l'enfant méchante que j'ai été pendant quelque minutes. Je serais gentille. Je serais gentille, et je deviendrais quand même réelle. Sans les regarder, je continue mon chemin et suis Léon à l'intérieur.
avatar
Luna

Messages : 54
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 22
Localisation : Argenteuil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Warp le Mer 5 Mai - 14:40

Alberich soupira en observant Léon rentrer chez lui. C'était un curieux homme... et le Cartomancer commençait à s'interroger.
Conformément au message de l'Ermite, il se posa diverses interrogations. Si Léon avait expliqué le pourquoi, il n'avait pas expliqué le comment. Comment avait-il pu atterrir à cette croisée des mondes ? De même, l'île avait-elle d'autres secrets ? Il s'en doutait. Esbald ne les enverrait pas au milieu de nulle part... a moins que... peut-être était-ce un des mondes dont le Professeur avait parlé ? Là où il faudrait trouver des notes sur l'Archimède ?

Alberich se gratta la tête et suivit l'exemple de la petite Luna en entrant à l'intérieur de la bâtisse. Il espérait que cette histoire finirait de tourner en r... il s'interrompit dans ses pensées, se rappelant du sort funeste d'Ike.


-HJ- Post court. Je vois rien d'autre à dire. -HJ-
avatar
Warp

Messages : 68
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Léon Vogüé le Mer 5 Mai - 18:00

 Ils pénétrèrent alors dans l'étrange maison dont le rez-de-chaussé était, en apparance, couvert de pierre pour un toit de bois. Depuis l'extérieur resplandissant, l'intérieur semblait sombre à travers la maigre vision qu'ils en avaient de l'encadrement de la porte, aussi hésitèrent-ils avant de s'y engouffrer, mais finallement quand ils eûrent entrés, ils fûrent surpris d'y découvrir une lueure légère et apaisante, quelques-peux semblable à ces vieilles lampes rustiques qui n'éclairaient qu'à peine, pour un ensemble tout aussi modeste qui s'étendait sur un long couloir de bois parfaitement taillé tout de résine imprégné, sur ce qui semblait faire office d'entrée.



(Si vous ne voyez pas la musique, téléchargez-la ici : http://bluelaguna.net/downloads/mp3s/usagaost/Disc+1%2F105+Theme+for+Judy.mp3)


 L'ensemble était quelques-peu bucolique, et invitait même à quelques-peu de mélancolie, sous cet éclairage fatigué de lampes anciennes – à défaut de fenêtres – et ces ornaments de bois taillés qui arboraient avec fiertée des tableaux de toute sortes probablement dessiné par le maître des lieux. Une étrange gallerie s'étendait ainsi sur cette avenue des arts, ce couloirs étrangement acceuillant mais qui aussi sentait vieux, et chaque tableau était plus singulier que les autres. L'on y observait de nombreux portraits de visages tous plus différents que l'autre, de tout ages et de tout sexes, et parfois même des visages étranges et imaginaires, côtoyant des peintures de décors tous plus uniques les un que les autres, représentatifs de tant de mondes que le peintre as dû observé et dépeindre sur ses toiles, un ensemble fier qui inspirait, véritablement, un signe des temps qui passes. En voila un à qui l'impressionisme n'a pas impressionné, et l'invention de la photographie point ébranlé, tant il semble être très rattaché à la peinture traditionnelle à travers ses tracés préçis et réalistes, quoique-parfois étranges et l'on se demande alors si le peintre agé n'était pas aussi touché de quelques fantaisies oniriques, ou si ce n'était pas simplement, l'étrange réalitée de mondes inexplorés. Si tel est le cas, alors point de surprise qu'inspiration il trouvera toujours à travers ce qui est réel, car de mondes uniques à peindre, il y en a des tas... Mais ce qui est réel, est-il véritable ?

 Ils débouchèrent alors sur ce qui semblait être le coeur de la maison. A leur surprise, à part les murs délimitant les rebords de la maison, tel vu de dehors, qui eux étaient de pierres, tout les murs étaient faits de bois vernis et taillés, semblablement à l'étage vu de l'extérieur, créant un ensemble surprennant. Le bout du couloir était comme tel; alors qu'il se dessinait derrière l'encadrement de l'ouverture au fond, un croisement, les escaliers donnant sur l'étage reposant en face d'eux. D'ici, l'on pouvait déja voir qu'à leur droite se trouvait un grand salon à peine éclairé de deux fenêtres donnant sur la nuit, fière d'étagères pleines de livres anciens, avec une grande table où trônait un globe vieux et usé, et divers petites pièces fermées à travers le couloirs qui s'étendait, tandit qu'à la gauche, deux salles clôses et un autre grand salon, celui-ci vastement éclairé par une grande baie vitrée qui donnait sur la plage et son ciel d'été resplandissant. A en suivre les mouvement de Léon, et suivant l'évidence même, ils se dirigaient vers cette dites pièce. Aussi, baignant à nouveau dans la claretée du jours avec une magnifique vue sur l'océan, ils purent observer la très grande pièce – largement suffisante pour tous – où se trouvait une grande table propre et de nombreux canapés et fauteuils tantôt devant la table, tantôt contre le mur, voir, devant la vitre pour un fauteuil en particulier qui semblait être lieu de travail à en jugé par le sol devant, vaguement sale de peintures sèches hasardement néttoyées et un cadre blanc qui trônait par-dessus. La salle elle même était, sans surprise, jonchée de tableaux qui se tenaient droit sur le mur, mais certains de ces tableaux semblaient être étrangement dessinés par d'autres personnes que le maître des lieux, tandît que certains d'entre eux dépeignaient dans le surréalisme. Le vieux Vogüé se retourna vers eux :

 — Prennez place, prennez place... Vous êtes ici chez moi. Je peux vous servir quelques-chose rapidement, si manger crû ne vous dérange pas, car je cuisine à l'ancienne voyez-vous. Nous discuterons autours de la table., table sur laquelle il posa un regard, avant de s'exclamer : "Oh, mais il n'y aura peut-être pas assez de place pour tout le monde... Je vais chercher des chaises un instant..."

 Il partît à la recherche de chaises dans une pièce voisine, laissant le temps aux convives de s'installer et de réfléchirs à leur réponses. La villa semblait grande, pour quelqu'un qui y vivait tout seul, cela devait être incroyablement grisant. Bientôt, l'affaire de quelques minutes, le vieil homme revînt en traînant trois chaises qu'il installa aléatoirement autours de la table, et maintenant prêt à les écoutés. Étrangement, cette maison faisait ressortirs quelques-chose d'incroyablement apaisant et soulageant, la quiétude absolue, alors que le son de la mer venait, quoiqu'un peux étouffé par la présence de l'épaisse vitre, à leur oreilles. C'était comme si ce manoir était l'endroit où la sagesse reposait dans un long, vertueux, repos...
avatar
Léon Vogüé

Messages : 12
Date d'inscription : 02/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Warp le Mer 5 Mai - 18:28

Quel endroit calme et empreint de sérénité.
Alberich sentit instantanément toutes ses interrogations disparaître au moment où il posa un pied dans le domicile de Vogüé. Il n'y avait aucune fenêtre, juste des lumières qui donnaient à l'endroit une ancienneté vénérable, comme si tout cela était un monument ancestral. Il observa les divers tableaux qui jonchaient le couloir, représentant une infinité de choses : des lieux, des personnages... il y avait tellement de représentations qu'Alberich se sentit observé par on ne sait quelle présence.

Il resta silencieux tandis qu'il marchait dans la galerie des arts. Ce personnage, Léon, était quelqu'un de très mystérieux qui avait sans doute beaucoup de choses à raconter... en tout cas, il était un peintre prodige. Ses créations étaient de toute beauté et le Cartomancer se laissaient quelques fois à admirer un décor ou un portrait.
Ils arrivèrent dans le cœur de la maison. L'impression d'être dans un endroit qui devait exister depuis des centaines d'années se renforça et Alberich se laissa aller pour la première fois, emporté par un sentiment de mélancolie inexplicable. Il était détendu. C'était un sentiment étrange, lui qui avait vécu toute sa vie crispé.

Toute sa vie... dont il n'avait que des bribes. Il avait perdu son identité lorsqu'il avait été sélectionné pour faire partie des expérimentations...
Mais qu'importe. Il entra avec les autres dans une pièce avec une table. Le vieux Léon leur parla de faire à manger. Alberich n'avait pas faim, pour dire, mais peut-être n'était-ce pas le cas de tout le monde.
Vogüé ramena des chaises. Le Cartomancer s'installa sur l'une d'elles. Conformément à l'Ermite, il demanda à l'hébergeur...


"Vous avez peint de nombreux tableaux ici, cela fait combien de temps que vous habitez ici ? Comment avez-vous fait pour vous déplacer d'un monde à l'autre ?"
avatar
Warp

Messages : 68
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Subaru le Mer 5 Mai - 18:41

Subaru suivit le vieil homme et le reste du groupe, il contempla chaque tableau avec intérêt. L'ambiance de cette villa avait quelque chose de serein. Il s'y sentait bien. Pas heureux mais bien. Il s'y sentait vider, libre de toute mauvaise pensée. Il arriva dans la pièce puis attendit que leur hôte aille chercher des chaises pour s'asseoir

"Merci beaucoup pour votre hospitalité."

Puis après que l'homme à côté de lui ait commencer à poser une question, il ajouta:
"Oui, est ce que vous pourriez nous raconter qui vous êtes, s'il vous plait?"
avatar
Subaru
– Ne fait plus partie du RP –

Messages : 27
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Gordon Blake le Mer 5 Mai - 18:45

J'entrai alors dans la maison de Leon Vogüé, qui de l'extérieur était déjà assez originale. La première chose que je remarquai fut le nombre impressionnant de tableaux que l'on pouvait voir partout dans toute la maison, des portraits, des décors ... Cet homme avait dû passer des décennies à peindre ce qu'il voyait ici, de l'autre côté de la mer, à la Croisée des Mondes. Il y avait également beaucoup de lampes qui éclairaient relativement bien la maison vu leur nombre. Celle-ci me parut d'ailleurs être gigantesque pour un homme vivant seul, mais après tout, cet endroit lui-même était gigantesque pour un homme vivant seul ...

Alors que nous débouchions sur une grande salle, le vieil homme alla chercher des chaises et nous demanda de nous asseoir, ainsi que si cela ne nous dérangeait pas de manger cru. Honnêtement, je m'en fichais. Je n'avais de toute manière pas faim. M'asseyant et croisant les bras, je lui répondis :


Ca n'a pas d'importance. Je n'ai qu'une chose à vous demander. Quel est exactement cet endroit ? Vous aviez parlé de "Croisée des Mondes", qu'est-ce que cela veut dire, précisément ? Que ce monde est un point de passage vers d'autres mondes plus globaux ?
avatar
Gordon Blake

Messages : 59
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Schiffer le Mer 5 Mai - 20:59

Je suis désolée pour tout à l'heure. Et puis, tu as raison, nous pouvons être amis. Sache juste que ceci est mon vrai caractère, je ne suis pas comme j'ai été il y a peu.

Que.. hein.. ?

Pas le temps d'en dire plus, Luna était déjà partie et se dirigeait vers Darphenix. Qu'est-ce qui s'était passé ? Peu importe, elle avait l'air assez sympa maintenant. Ça promettait pas mal mieux que sa version ''carapace de tortue''. Elle semblait déjà plus chaleureuse... Malgré tout, Schiffer n'avait même pas encore parlé à la plupart des personnes... Il faudrait bien qu'il brise la glace un jour, car combattre avec des inconnus c'est pas très fort. Bonjour la confiance. Il laissa ses armes près de la porte et rentra dans la maison.

C'était splendide, un long couloir, éclairé très faiblement, tapissé de peintures toutes plus belles les unes que les autres. Probablement peintes par Leon, il avait décidément beaucoup de talent... et de temps. Ils marchèrent jusqu'à la pièce principale. Changement d'ambiance, c'était une pièce plus rustique. Leon leur proposa un siège et alla chercher de la nourriture, froide. Tant mieux, Schiffer avait atrocement mal au ventre, il mangerait une vache au complet !

En revenant, ses compagnons lui posèrent plusieurs questions... Schiffer ne demanda rien et prit place à côté de l'homme masqué, il lui dit :

''Salut... Alberich, c'est ça ? Je suis Schiffer, comme tu le sais sûrement. Heureux de te rencontrer et j'espère qu'on s'entendra bien. ''

C'était un peu bizarre de parler à un homme aussi mystérieux, mais il se rappela que c'était un homme comme les autres en pensant à l'épisode du masque triste.
avatar
Schiffer

Messages : 76
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 23
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Darphenix le Mer 5 Mai - 22:25

- Désolée pour ton nom, et pour mon attitude. Je ne suis pas vraiment ainsi, du moins je l'espère. Dans tout les cas, je ne recommencerais plus.

Le Givré se retourna mais Luna filait déjà sur les pas du Peintre, ne lui donnant pas l'occasion de répondre. Pourtant, toujours sur place et fixant son dos, il eut un sourire réjouis. C'est que cette petite avait l'air sympa, en fin de compte. Intérieurement, il se promit de la mettre à l'épreuve. Il allait la traquer un petit peu. Hin hin hin. Jeune mais tant pis, le temps passe vite. Des fois.
Il suivit les autres dans la maison.
Le long couloir qui s'ensuivit voyait ses murs crouler sous les peintures. Le nombre et le talent était tout bonnement hallucinant. Mais Darph n'était pas sensible à l'art. Et s'il pouvait reconnaitre que c'était "vachement bien peint", il était en revanche incapable d'éprouver le moindre sentiments devant la plupart de ces tableaux. La lumière qui éclairait le couloir était douce, lui conférant cet aspect monotone de musée. Que n'aurait-il pas donné pour un bon Smash Bros...

Au bout du couloir, les escalier vers l'étage. D'un coté un salon baignant dans l'espèce de nuit stellaire, et l'autre inondé du soleil estival. C'est dans ce dernier que Vogüé les convia.

- Prennez place, prennez place... Vous êtes ici chez moi. Je peux vous
servir quelques-chose rapidement, si manger crû ne vous dérange pas, car
je cuisine à l'ancienne voyez-vous.

Darphenix se précipita alors dans ce qu'il estima être l'un des fauteuils les plus confortable et se laissa lourdement choir dedans. Il allait appuyer fermement l'idée d'un repas quand Vogüé remarqua qu'ils manqueraient de chaise, et alla en chercher d'autre. Etant à ce moment le seul assis, il croisa les bras et attendit que leur hôte reviennent avec des chaises pour tous, qui prirent place. Tout de suite, Alberich, Subaru et Geddoe parlèrent tour a tour. L'un semblait curieux et posait les questions pour Darphenix, l'autre demanda un complément d'information et le dernier se montra juste plus pointilleux encore. Débordé par le flot de question, le peintre sembla hésiter... Il était encore temps!

- Stop stop! Un instant. Clama-t-il en tapant doucement de la main sur la table. Désolé monsieur Vogüé mais je meurs de faim. Votre proposition de repas, même cru, sonne à mes oreilles comme la providence elle même et je vous serai éternellement reconnaissant de nous apporter de quoi nous sustenter. Je vais m'évanouir...

Il serait toujours temps de poser des questions après voire même pendant qu'ils mangeaient. Cette maison était immense pour un homme seul. Qui l'avait construite? Darphenix doutait qu'il s'agisse de Léon. Vivait-il seul depuis toujours? Et comment se fournissait-il cadre, toile et peinture, d'ailleurs?
avatar
Darphenix

Messages : 69
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Sazer le Mer 5 Mai - 22:29

Léon passa par dessus la question de Sazer. Il la qualifia d'ailleurs de "gênante"...
Enfin, l'heure n'était pas trop aux interprétations de ce terme. Mais il avait l'air d'en savoir des choses comme le pensait le fin tacticien. Mais il allait pas inciter sur cette question... Peut être était-il encore tôt de le savoir ou alors c'était tout simplement la mauvaise personne à questionner mais il en doutait.
La visite continua, et Léon les invita à une des salles de son manoir tout comme de participer au souper...

Avec le sourire, c'était pas ce qui avait de dérangeant pour Goykai... Mais cette succession d'événements à commencer par sa présupposée propre mort, Esbald, la quête dont ils étaient obligés de s'y résoudre et ce voyage dans ce premier monde. Finalement, Sazer cherchait-il la tranquillité comme Léon ? Bien que celui-ci semblait affecter de sa propre solitude.

Mettre de côté ses questions à cette quête puérile serait une bonne chose - Même si Sazer avoue être intéressé par le savoir d'Archimède- , et de s'intéresser à ce vieillard. Sazer préféra pas le provoquer si ce personne se révélerait être un personnage surpuissant et que cette découverte était aussi dramatique que ridicule pour Ike.
Sazer demanda, avec toujours le sourire sans avoir l'intention d'être provocant.


- Eh bien, Eh bien... Je, nous vous remercions beaucoup pour votre hospitalité. Sans être indiscret, cela fait longtemps que vous n'avez rencontré personne ou vous viviez en ermite ?
Je comprend tout à fait votre désir de calme et de repos. C'est un sentiment que je recherche moi aussi... J'espère cependant que ces enfants ne vous dérange pas. Veuillez m'en excusez encore de leur attitude !
Very Happy

Sazer pensa à la question de Geddoe. Un personnage bien calme et distant, sans doute l'un des personnages les plus mature du groupe pensa Goykai. Une personne auquel il pourrait se fier.

- Nous sommes voyageurs et c'est la première fois que nous passons par ici. Sans vouloir bousculer votre vie calme. Vous avez eu l'occasion de voyager entre ces mondes... Vos peintures sont l'expression de vos voyages ou d'immortaliser ce monde que vous aimez sous votre toile ?
avatar
Sazer

Messages : 55
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Darphenix le Jeu 6 Mai - 7:48

Darphenix avait relevé d'un mauvais œil les paroles de Sazer. Il supportait de moins en moins ce type. Pour qui se prenait-il pour les qualifier d'enfant. Et plus encore pour s'excuser en leur noms? Il se pensait le chef du groupe ou quoi?
Rancunier mais respectueux de son hôte, il décida de passer sur la remarque désobligeante du Colonel en songeant qu'à ce rythme, il n'allait pas tarder à lui tailler la bouche de sorte à ce qu'il ne puisse plus afficher son petit sourire sarcastique. Et le tailler tout court pour lui apprendre aussi à ne pas provoquer quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Oh il devait savoir se battre, on ne pousse pas les gens à bout de nerf si on se fait déboiter dès le moment ou ils ont péter les plombs, mais le Givré n'en avait cure. Sa foi en lui était absolu.

Néanmoins quand il posa à son tour une question à Vogüé il ne pit s'empêcher d'intervenir. Il avait vraiment trop faim pour se soucier des manières. Et si on ne le servait pas, il partirait à la chasse se faire cuire le premier tric qu'il capturerait.

- Hep là. Laisse notre hôte honorer sa propre proposition. C'est pas parce TU n'a pas faim que c'est notre cas à tous. Et sic'est ce qui t'inquiète, "Colonel", je sais manger proprement.

Il.devait.manger.
avatar
Darphenix

Messages : 69
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Léon Vogüé le Jeu 6 Mai - 12:56

Continuity

(Si vous ne voyez pas la musique, téléchargez-la ici : http://bluelaguna.net/downloads/mp3s/usagaost/Disc+1%2F105+Theme+for+Judy.mp3)

 Ça alors ! Que de fougue, et que de jeunesse chez certains ! Cela fait bien longtemps qu'il n'avait pas vu ça. Ils n'ont déçidemment rien à voir avec les derniers... C'est une bonne chose, oui, une bonne chose, se répéta le peintre rêveur à lui-même. Tant mieux, tant mieux... Il préfférait voir ça – un peu de joie de vivre, même si ils ne semblaient pas encore vraiment s'entendre bien entre eux. Oh, c'était normal... Le vieil homme, subjugué de sagesse par la sérénitée des lieux, sentit un incommensurable flôt de compassion l'étreinté pour ses convives. Que cela était rare... Surtout à son age. Les questions maintenant. Elles étaient toutes – il s'en doutait – sur la même longueur d'ondes, ils étaient tellement préoccupé qu'ils n'ont pas répondus à sa question pour leur servir le repas... Peut-être qu'ils n'avaient pas faim, finallement... Oh! Le jeune homme vient de s'exclamer. Peut-être que si finallement. Quand il eût finis d'écouter leur question, il voulu se donner un peu de temps pour se remettre. Il n'avait plus l'habitude. C'était sa chance.

 — Je vois... Je, vais tenter de répondre à vos questions autours de la table. Veuillez attendre, je vais satisfaire et apporter un peu à manger, sauf pour ceux ayant fait part de leur refus.

 Il s'éffaça à nouveau hors de la pièce, et pû pendant quelques minutes réfléchirs à comment mettre en place les réponses à leur questions... Cela lui pris finallement plus de temps que de récuperer un peu de nourriture crûe, et c'est avec un léger retard d'une ou deux minutes qu'il revînt avec de quoi satisfaire ses hôtes entre les mains. Il déposa la nourriture sur la table, et aussi pour lui, et s'assit à sa place en bout de table, sur un vieux fauteuil à coussin vert qui semblait extremement usé mais auxquel il était sembles-t-il trop attaché.

 — Ha... Pour vos questions, c'est délicat. J'aimerais vous répondre avec plus d'aisance, mais c'est compliqué... Premièrement, cher colonel, laissez-moi vous dire ceci : La réponse réside dans un peu des deux. J'ai beaucoups voyagé et immortalisé bien des mondes et des portraits, mais je voulais surtout immortalisé ces souvenirs que j'ai partagé, et les immortalisé de ma propre main; car je réalisais vite qu'une photo – pour ceux ayant connû son invention – ne retranscrivait que la stricte et futile réalitée. Et leur mémoires n'auraient pû être sublimé sans une part de moi, pour s'en souvenir à jamais – en d'autres termes, j'en suit venu à cette phrase : Ce qui est réel est-il véritable ?

 Il se retourna ensuite vers Alberich.

 — J'habite ici depuis... Je ne sais plus, en fait. Très longtemps. J'ai perdu le fil du temps. Les très rares contacts que j'ai encore sont soit des gens qui, comme vous, attérrissent ici sous d'obscures raisons, soit les gens de la ville... Mais je vais rarement en ville, surtout qu'à mon age le voyage devient de plus en plus éprouvant. A cette fin, laissez-moi ajouter cela : Il est vrai que nous sommes à la Croisée des Mondes, d'où tout les mondes sont observables et observants, croisés et croisant, et nous pouvons nous y rendres. Mais ce n'est pas une mince affaire, et que ce soit clair : Je ne peux vous ammenez à n'importe quel monde juste car ce fou vous a donné une mission rocambolesque à accomplir. Non, je refuse., conclua-t-il en levant le doigt et d'un ton qui ne laissait pas place à la remise en cause.

 Il continua de grignoter son repas, sans réaliser combiens sa dernière phrase avait relevé un très curieux élément pour ses invités.
avatar
Léon Vogüé

Messages : 12
Date d'inscription : 02/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Luna le Jeu 6 Mai - 14:54

J'avais suivi Léon à travers sa maison. Le décor faisait un peu vieux. En même temps, Léon n'était pas très jeune. Sa maison lui correspondait bien. Il y avait des tonnes de peintures, toutes plus spécial les une que les autres. Léon aimait vraiment peindre, et il peignait très bien. Il était vraiment doué. On continuait de visiter sa maison. Elle était vraiment grande. Que pouvait-il faire d'une maison aussi grande alors qu'il est seul ? Peut être que les autres pièces lui servent à exposer ses œuvres. Je ne sais pas.

On arrive enfin dans une pièce, sûrement celle où nous allons discuter. Une fois rentrée, j'observe la pièce. Elle est plutôt banale, des chaises ainsi qu'une table. Ayant remarqué que nous étions trop, Léon partit chercher d'autres sièges. Certains s'étaient déjà assis. Léon revint rapidement avec des chaises pour tout le monde. Je me suis installé sur l'une d'elle, celle qui était le plus à l'écart des autres. Après mon comportement, je ne pense pas qu'ils veuillent vraiment me parler.

Merci de votre hospitalité Monsieur Léon.

Ils ne sont pas très polis. A peine installé qu'ils questionnent déjà notre hôte. Ils lui posent des tas de questions. Darphenix, lui, préfère accepter la proposition faites pas notre hôte, et ne semble pas près à laisser les questions passer avant son appétit. Finalement, Léon partit chercher à manger, puis revint en répondant évasivement aux questions posés. Il n'avait pas l'air très à l'aise. Il était plutôt gêné, et ne voulait pas vraiment parler de sa vie passé. Cependant, sa dernière phrase me fit savoir qu'il n'avait pas l'air d'aimer le Professeur. Je me mis à penser, laissant les autres parler.
avatar
Luna

Messages : 54
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 22
Localisation : Argenteuil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Warp le Jeu 6 Mai - 18:05

Alberich eut un curieux sentiment lorsque Schiffer s'installa à côté de lui et lui adressa la parole.
C'était le second événement du genre qui se produisait... avant, c'était Luna dans la Destination Finale, et encore plus avant... rien. Aucun individu autre que les autres cobayes n'adressaient la parole en tant qu'égal à égal à Alberich. Les géoliers considéraient juste les sujets de test comme des sous-merdes qu'il fallait isoler du reste de la société. Il y avait sans doute une part de vérité dans ce discours horrible. Après tout, quel citoyen normal accepterait de cohabiter avec des atrocités dans son genre ? Personne. Personne de censé...

Ce qui faisait dire au final à Alberich que ni Schiffer ni Luna ne pensaient véritablement aucun des mots qu'ils disaient à son sujet. Au final, le Cartomancer était juste un allié de plus qu'il fallait se mettre dans sa poche pour le bon déroulement de la mission, rien de plus. Il était un élément jetable. Sa situation n'avait pas changé au final... juste un simple outil au service de T. Esbald.
Alberich regarda le jeune homme d'un regard vide... tout en se rappelant de la carte de l'ermite, il se contenta d'un :


"Désolé mais ce n'est pas le moment..."

Et en effet ce n'était pas du tout le moment.
Léon Vogüé se mit à répondre aux questions posés. Il avait déposé un peu de nourriture qu'Alberich ne mangea pas, il n'avait pas faim. Il parlait... et pourtant le Cartomancien oublia toutes ses paroles, même sa réflexion à caractère hautement philosophique dès qu'il dit cette phrase étrange.


"Je ne peux vous ammenez à n'importe quel monde juste car ce fou vous a donné une mission rocambolesque à accomplir. Non, je refuse."

IL CONNAISSAIT T. ESBALD.
Ce constat vint immédiatement à l'esprit d'Alberich. Il savait. Il savait que s'ils étaient là c'est que c'était entièrement la faute au Professeur. Ce qui signifiait donc que cet individu savait plus de choses qu'il ne voulait le dire. De même, il refusait d'emmener le groupe dans n'importe quel monde... ce qui voulait dire...

"Vous savez comment vous déplacer d'un monde à l'autre ?!"

La réfléxion lui sortit de manière entièrement naturelle. Alberich s'était levé et regardait d'un air étonné (si l'étonnement aurait pu être vu sur son visage). Oui... Vogüé était quelqu'un de très intéressant ! Et, conformément au raisonnement de l'ermite, il amenait à réfléchir à de nombreuses choses.

Qui était Léon Vogüé.
Comment il connaissait Esbald.
Et comment il pouvait se déplacer d'un monde à l'autre.
avatar
Warp

Messages : 68
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Gordon Blake le Jeu 6 Mai - 18:32

Après nos questions, Leon avait eu l'air gêné et était reparti pour préparer le repas de ceux qui avaient faim. Puis il revint et leur servit de quoi manger. Je le vis ensuite répondre à la question de cet homme qui ne semblait jamais dévoiler son véritable visage. Il me semblait qu'il nous considérait comme des outils à manipuler en faisant faussement penser qu'il s'intéressait aux gens alors qu'il ne cherchait certainement qu'à gagner leur confiance pour se servir d'eux. En effet, son sourire lorsqu'il parlait me semblait être une profonde marque d'ironie et de cynisme et non pas de réelle joie ou d'une manifestation d'un intérêt.

Puis j'entendis distinctement le vieil homme prononcer cette phrase.
Ce qui est réel est-il véritable ? Sans trop que je ne sache pourquoi, j'eus soudainement l'impression de ne plus être à ma place dans cette maison au style atypique qui appartenait au peintre mais d'être ailleurs. Je revis Caleria, la ville dans laquelle se situait le quartier général de la 12ème Unité que je dirigeais. Mais quelque chose avait changé. Tout était terne, sans couleurs. La ville était déserte. Qu'est-ce que ça pouvait vouloir dire ? ...

Brusquement je revins à moi, ma "vision" étrange ne semblait n'avoir duré que quelques secondes et en observant discrètement autour de moi personne ne semblait avoir remarqué quelque chose. Bien. Reprenant mes esprits sans laisser transparaître quelque sentiment de surprise dans mon attitude, je vis alors Leon s'adresser à cet homme masqué dont les cartes semblaient le guider.

Je ne peux vous amenez à n'importe quel monde juste car ce fou vous a donné une mission rocambolesque à accomplir. Non, je refuse.


Ce fou ... ? Il parlait du Professeur ? Il le connaissait ?! Et pourquoi tenait-il tant à nous empêcher d'aller dans d'autres mondes ? Etait-il au courant de l'existence d'Harmonie ? Alors pourquoi ... Pourquoi nous empêcher de tenter de nous libérer de son influence ? Surpris mais ne le laissant toujours pas paraître, je décroisai les bras et fit part de mes interrogations :

Vous ... connaissez le Professeur T. Esbald ? Êtes-vous au courant pour Harmonie, dans ce cas ? Pourquoi nous empêcher de tenter de nous émanciper de son influence ?
avatar
Gordon Blake

Messages : 59
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Darphenix le Jeu 6 Mai - 21:34

 Sazer n'intervint pas. Par profond dédain ou bien parce qu'il n'avait pas eut le temps de trouver un sarcasme, il la ferma. Tant mieux, songea Darphenix. Le moindre commentaire désobligeant aurait été la goutte qui fait déborder le vase. Et il n'aurait pas hésité à lui balancer ses quatre vérités à la gueule, ainsi que son poing, si nécessaire.
Vogüé déposa la nourriture sur la table.
 C'est uniquement à cet instant que Darphenix remarqua son retour, trop occupé à imaginer les diverses manières par lesquelles il pourrait humilier Sazer afin qu'il consente à la fermer. Il examina la frugale collation qui lui était proposé. Du pain, du fromage et quelques pommes. Ahem... C'était toujours mieux que rien. Il lâcha un merci plein de sincérité avant de tendre le bras vers une baguette de pain et un tome de fromage qui sentait plutôt fort. Saisissant le couteau fournie, il commença à se couper des morceaux de fromages et de pain qu'il mangea calmement. Et sans faire trop de bruit. La conversation valant tout de même que l'on tende l'oreille.

 Mais en fin de compte, la seule chose de valable qu'il apprit, c'est que conformément à ce qu'il pensait, voyager d'un monde à l'autre ne devait pas être si compliqué que ça si ça "commençait à devenir éprouvant pour un vieillard". Des gens en pleine santé ne devraient avoir aucun mal à y parvenir. D'autant que la plupart ignorez les capacités des autres. Vogüé le sous estimait. Ou bien Darphenix sous-estimait-il le peintre... Depuis la plage il voyait plusieurs monde, il avait même l'impression que marcher suffisait à en rejoindre certain. Mais était-ce vraiment si simple? Et si on pouvait si facilement voyager entre monde, pourquoi les habitants des mondes ignoraient l'existence d'autre? Ah mais ils étaient dans le monde de l'Archimède ou un tas de monde avait été absorbé, c'était peut-être différent, ici.

 Il en avait terminé avec le fromage. Une pomme et sa saveur fraiche lui ferait maintenant du bien (ainsi qu'à son haleine). Il tendit le bras mais elle était trop loin! Vogüé monologuait et Darph ne voulait pas l'interrompre... Il tendit alors le doigt et une aiguille de glace s'en allongea pour se ficher dans la pomme convoitée. Il ramena l'aiguille avec son fruit vers lui et la croqua doucement, savourant son goût au moment même ou le Peintre évoquait "la mission rocambolesque confiée par un fou". Décidément, ses interrogations allaient pouvoir gouter aux même réjouissances que son palais.
avatar
Darphenix

Messages : 69
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Schiffer le Jeu 6 Mai - 22:43

Immédiatement, Alberich répondit :

"Désolé mais ce n'est pas le moment..."

Ce qui n'était pas faux du tout. Le vieil homme partit chercher la nourriture et en la mettant sur la table, Schiffer était vraiment au paradis. Des sandwich... d'accord. C'est mieux que rien. Beaucoup. Il laissa échapper un chaleureux

''Mmmerci !''

Essuyant la salive sur le côté de sa bouche, il prit un des sandwich et l'engloutit littéralement... Il avait très faim, il fallait l'avouer. Le vieil homme sortit alors une réplique intéressante.


''Je ne peux vous amenez à n'importe quel monde juste car ce fou vous a donné une mission rocambolesque à accomplir. Non, je refuse.''

Il connaissait le prof. Il avait même une opinion sur lui, était-il vraiment fou ? Sûrement, en fait, mais il semblait œuvrer pour le bien. Le vieil homme semblait par contre beaucoup plus chaleureux. C'était la science et le concret contre... l'art et l'abstrait. On comprend pourquoi ils ne s'entendent pas bien. Le problème, c'est qu'il ne voulait pas nous amener... Bon, les autres vont poser plein de questions anyway, pas besoin de paraître impoli. Sur ce, il se prépara un autre sandwich.
avatar
Schiffer

Messages : 76
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 23
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Subaru le Ven 7 Mai - 0:37

Il connait le professeur... Il sait pourquoi nous sommes ici. Il doit surement connaitre nos objectifs...

Subaru était à la fois étonné et rassuré de voir que l'homme connaissait la raison de leur présence. Il n'était pas trop choqué par l'opinion qu'il avait du professeur car Subaru la partageait inconsciemment bien qu'il n'oserait jamais s'avouer un tel manque de respect... Mais plus important, son refus allait devenir une contrainte s'ils n'arrivaient pas à le convaincre.

"Monsieur, est ce que vous connaissez le professeur?"

Bien que Subaru connaissait la réponse, il se devait de poser cette question pour rebondir sur sa requête par la suite.
avatar
Subaru
– Ne fait plus partie du RP –

Messages : 27
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Sazer le Ven 7 Mai - 1:03

Les compagnons commençaient à s'établir et à se mettre à l'aise. Ce qui était pas plus mal pensa le colonel face à l'inquiétude qu'avaient certaines personnes dont lui face à Léon... L'instinct n'aurait donc pas que du bon dans la vie ? Il était rare que son instinct trompait Sazer. Sa perspicacité était fortement reconnu dans l'armée et il était aussi un fier et grand tacticien.
Les question fusaient dont celles de Geddoe et Albérich demeuraient intéressantes. Curieusement, les enfants n'avaient pas l'air de gêner Léon. Un point commun en moins entre lui et Léon ? Il pensa aussi à la remarque de Darphenix dont il ne s'empêcha de sourire, voyant que son sarcasme plaisait à ce point au jeune homme. Il aimait quand on joue à son jeu. Goyka ajouta.


- Eh bien, eh bien. Mon jeune Darphenix tu m'enlèves les mots de la bouche pour ta conduite irréprochable ! Very Happy

Sazer se doutait que le jeune garçon n'apprécierai pas ce genre de paroles. Mais il aimait ça.
Mais c'est là que la conversation prenait une tournure intéressante, outre le repas.
Léon se mit à répondre gentillement et calmement à leurs questions.
Mise à part la sienne qui permit à Sazer de saisir plus ou moins le personnage. La réponse à celle d'Albérich prouva -finalement- une nouvelle fois que son flaire n'avait pas tort. Vogüé est bien lié d'une manière ou une autre à Esbald. Enfin, rien ne prouvait que c'était bien Esbald. Léon avait juste parlé d'un "fou", même si Esbald remplirait à la perfection ces critères.

Il ne s'empêcha de sourire pour flatter son égo et son instinct. En y réfléchissant bien, Léon serait une sorte de gardien de ces mondes. Une sorte de guide... un autre pion d'Esbald ?
Sazer ne pensait pas à cela, mais il le connaissait et ils avaient un lien forcément. Surtout qu'il connait l'existence de leur quête...

Sazer ajouta à la discussion.


- Excusez moi de vous importunez encore... A vous entendre, ce n'est pas la première fois qu'un groupe comme le notre passe par ici... sous la requête... hum, ne serait pas celle d'un certain professeur T. Esbald ?
Vous serez donc là pour nous guider vers notre prochaine destination si je ne m'abuse ?
avatar
Sazer

Messages : 55
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Léon Vogüé le Sam 8 Mai - 12:38

Dès que les questions tombèrent (Pour ne pas dire plurent), le peintre eût un instant de sursaut intérieur, celui où il réalise qu'il n'a pas vraiment réfléchis avant de parler et n'a pas réellement plaçé ses mots comme il le fallait... Aaah, c'est embêtant tout ça ! Ça ne va pas du tout..., dit-il d'un air de reproche, reproche pour avoir si peu de contrôlle de soi. Mais au fond ça n'avait plus d'importance. Avec un air plus sombre, presque résigné, il s'est dit que ça devait arrivé, même si il aurait espéré partagé un peu plus de temps avec ses invités... Un peu plus de joie... Cela fait si longtemps... Ils n'étaient pas comme les derniers... Il aurait voulu... Ah...

 Quel dommage. Mais il n'y pouvait rien, et il ne peux rien y faires. Alors, le regard passablement assombris, il se résigna à leur expliquer, sous un soupir :

 — Eh bien... Pour faires simple... Comme je l'ai dit, oui, ce monde est une sorte de point d'ancre d'où vous pouvez accéder à n'importe quel monde, si tant est que vous en ayez les moyens. De l'autre côté, il faut que vous sachiez que... Comme l'a deviné le Colonel, vous n'êtes par les premiers à êtres envoyés ici par cet... individus... Pour cette soit-disante "mission". Mais vous êtes différents des préçédents. Vous êtes sympathiques... Je ne sais pas pourquoi "Il" vous a choisis mais... Je suis juste inquiet de ce que vous deviendrez une fois balancé dans ces mondes, déja que votre réveil a été passablement pénible. Comprennez-moi bien : Je m'inquiète pour vous, car en étant rentré et envoyé de cette manière, des épreuves terribles vont se mettres sur votre chemin. Voyez-vous... Cette quête qu'il vous donnes, je continue à penser que vous fairiez mieux de l'oublier, pour ne pas finir comme... Eh bien... Pour faire simple, je vous connaissais déja, et je savais que vous vendriez. Mais après vous avoir connû, j'étais réticent à l'idée de laisser faire ça... Je ne pense pas que je soit vraiment compréhensible, non. Mais...

 La main dans sa barbe, il se perdait dans ses pensées, un long moment d'égament qui s'étendait. Tout cela était bien mystérieux... Les hôtes gagneraient à approffondirs les derniers points troublants qu'il a soulevé...
avatar
Léon Vogüé

Messages : 12
Date d'inscription : 02/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Subaru le Sam 8 Mai - 13:39

"Monsieur, je comprends que vous vous inquiétez pour nous. Cependant il y a quelque chose que nous devons accomplir. Nous sommes mort, nous n'existons pas, donc nous n'avons rien à perdre, s'il vous plait ne vous préoccupez pas de notre sort, vous êtes quelqu'un de bon dont la vie ne mérite pas d'être mêlé à nos problèmes. Il faut absolument que nous accomplissions la mission qui nous a été donné. Peut être que le professeur est fou. Peut être qu'on a peu de chance de réussir, mais on ne peut pas faire autrement. Nous n'avons pas le choix. S'il vous plait monsieur, aidez-nous."

Subaru, qui s'était levé, se rassit et pris un ton gêné.

"Euh excusez-moi d'avoir parler pour les autres, je n'avais pas à faire cela."


Dernière édition par Subaru le Mar 11 Mai - 22:20, édité 1 fois
avatar
Subaru
– Ne fait plus partie du RP –

Messages : 27
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Schiffer le Sam 8 Mai - 13:50

Schiffer écouta Sazer... quel connard, ce mec. Il se croyait vraiment supérieur... Bon, enfin, Leon reprit la parole. Il disait qu'on était sympathiques et que les étapes étaient très difficiles. Peut-être voulait-il un peu de compagnie... Cela semblait logique, ce vieil homme vivait seul depuis très longtemps. Schiffer ajouta donc :

''En plus de ce que Subaru affirme, le prof peut nous ressusciter si on meurt... C'est déjà moins inquiétant. De plus , je pense que nous pourrons revenir vous voir entre chaque monde, ce serait la moindre des choses !
avatar
Schiffer

Messages : 76
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 23
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Warp le Sam 8 Mai - 14:12

Cette histoire commençait à devenir de plus en plus confuse.
Alberich commença à se masser la tête.
Ainsi donc, Esbald avait envoyé leurs prédécesseurs ici et ce Léon Vogüé se chargeait de les transférer vers un monde spécifique dans le cadre de la recherche des notes de l'Archimède... mais cette fois-ci, Léon était hésitant à accomplir sa... sa quoi ? Sa mission ? Son devoir ? Pourquoi avait-il envoyé les anciens groupes ? Il ne disait pas tout, c'était sûr. Il avait un lien particulier avec le Professeur, c'était ce que le Cartomancer concluait.

Mais pourquoi ne disait-il pas tout ?
Et surtout...


"Pour faire simple, je vous connaissais déja, et je savais que vous vendriez. Mais après vous avoir connû, j'étais réticent à l'idée de laisser faire ça... Je ne pense pas que je soit vraiment compréhensible, non. Mais..."

Que quoi que hein.
Ces mots sortirent tout naturellement dans l'esprit du Cartomancien qui ouvrit grand ses yeux, et à son avis sa réaction fut entièrement partagée par les autres. Comment ça il savait ? Comment ça il les connaissait ? Il voulait dire entre autre qu'il savait déjà qu'ils arriveraient, qu'ils seraient pêchés par T. Esbald et tout le reste ?

Mais qui était cet homme... ?


"Comment... ?"

La question sortit tout naturellement. Il n'avait pas besoin de préciser plus, il savait au fond de lui-même (ce qui était un concept très étrange pour une personne de cette catégorie) que Vogüé comprendrait.
Tout commençait à gagner en profondeur...
avatar
Warp

Messages : 68
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Darphenix le Sam 8 Mai - 15:35

- Eh bien, eh bien. Mon jeune Darphenix tu m'enlèves les mots de la bouche pour ta conduite irréprochable ! Very Happy

 Darphenix lui décocha un regard noir tout en continuant à manger des pommes qu'il rafraichissaient dans sa main. Maintenant qu'il avait l'estomac plein, il se sentait plus enclin à une sieste, moins impulsif, plus raisonnable, peut-être. Il avait écouté la conversation, écouté les réponses étranges du peintre, et écoutait maintenant Subaru et Schiffer insister. Insister avec des arguments qui lui semblèrent assez futile, même s'il n'avait pas l'énergie de les souligner. Subaru qui disait devoir accomplir "absolument" la quête d'Esbald au nom de tous, et Schiffer et son "Le prof peut nous ressusciter, au pire."
N'avait-il rien écouté?
 Vogüé comme Esbald avaient pourtant bien dis qu'ils n'étaient pas les premiers à entreprendre cette quête. Il y avait dut donc avoir des échecs, et des mort irrémédiables, ça ne pouvait pas être si simple. Si Esbald pouvait ressusciter tout le monde d'un claquement de doigt, il aurait pu envoyer le premier mercenaire venu pour lui ramener ce dont il avait besoin. Il croqua nonchalamment dans une pomme bien verte. Il décida de l'ouvrir, calmement.

- Vous nous connaissez dîtes vous? Pouvez vous alors voir ce dont sont capables certain d'entre nous? Ces "épreuves terribles", doutez vous que nous puissions les franchir? Sont-elles si redoutable ou faite vous juste une estimation sans aucune connaissance de notre potentiel?

 Comme Subaru, il avait parlé au nom de tous. Mais s'il avait employé "nous" en évoquant leur talents, c'est parce qu'il lui semblait évident qu'Esbald les avaient sélectionné car tous excellaient dans certains domaines, peut-être complémentaire. Darphenix connaissait son domaine de prédilection, mais ignorait celui des autres. Peut-être Vogüé les lui apprendraient-il.
avatar
Darphenix

Messages : 69
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1 ~ La Croisée des Chemins

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum